Le mot du Président

 

Pour les décisionnaires, les CESER sont des appuis précieux pour que soient créées les conditions de réussite des politiques publiques. Leur rôle est de répondre à la demande d'expression de l'ensemble de la population.


Les CESER sont en somme des “veilleurs”, des lanceurs d’alerte, ils sont les porte-parole de la société civile, sans interférence ni déformation par des préoccupations d’ordre politique.


Le rôle des CESER auprès des élus est essentiel.


Nous vivons une période d’intense activité politique, je dirais même de crise politique, où la légitimité des élus est parfois mise en cause. Dans une telle période, il est évident que la société civile, au travers des représentants qu’elle se donne, prend deux fois plus de poids. Et c’est là le rôle des CESER. Les présidents de Conseils régionaux le savent bien, qui attendent beaucoup de nous pour les aider à l’élaboration des politiques publiques. Il y a deux façons d’utiliser les CESER : ou bien on se contente de les consulter, ou bien on tient compte de leur avis, en amont et en aval des décisions. Nous ne sommes pas là pour faire plaisir à qui que ce soit. Si nous avons des choses à dire, même désagréables, nous les disons clairement, de façon réaliste.


Les CESER jouent un rôle indispensable aujourd’hui.


D’abord, parce qu’ils sont légitimes. Leur composition les rend réellement représentatifs de la société civile, et, au-delà, de l’ensemble du corps social. Nous avons en notre sein la diversité. La pluralité de la composition des CESER donne à leurs prises de position une force considérable.

Ensuite, parce que nous travaillons sur le temps long, par une réflexion déconnectée de tout calendrier électoral qui nous permet d’exprimer les intérêts régionaux non partisans. D’orienter les décisions des Conseils régionaux à partir de la réalité concrète vécue par les citoyens, qu’il s’agisse du chômage, de la pauvreté, du développement économique, de l’environnement etc..

Et s’il le faut d’alerter sur les dangers de telle ou telle mesure, sur les retours de manivelle possibles.
Enfin, parce que, troisième pilier, avec les citoyens et les élus, de la démocratie locale, nous sommes une enceinte de dialogue, pas de postures… Et c’est peut-être ce qui manque le plus aujourd’hui…


Abonnez-vous
Recevez les dernières
actualités et publications
  • CESER France 2019 I MENTIONS LEGALES
  • Propulsé par