Chauffage au pellet : les propriétaires de maison face à une inflation inévitable en 2024 ?

Le marché des pellets de bois, une alternative de de plus en plus prisée par les Français, traverse une période de forte turbulence. Malgré une stabilisation récente, la perspective d'une baisse de prix en 2024 reste incertaine. Cet article explore les différentes facettes de cette situation et ce qu'elle implique pour les propriétaires de maison.

Demander un devis

Stabilité trompeuse et réalités du marché

Eric Vial, délégué général de Propellet, souligne que le prix des pellets ne devrait pas chuter en dessous de 300 euros la tonne en 2024. Actuellement, le tarif en vrac atteint 449 € la tonne, une hausse significative par rapport aux 285 € de 2019. Cette augmentation s'inscrit dans un contexte global de hausse, loin des prix avantageux de 2015 où la tonne se négociait à 269,90 euros.

Le site kelwatt.fr partage cet avis, attribuant cette stabilité à une hausse du coût de production et à l'augmentation des prix du bois en forêt. Les factures d'électricité des scieries, ayant doublé ou quadruplé, et l'augmentation de plus de 50 % des tarifs de contribuent également à cette situation.

“Les pellets de bois, autrefois une solution économique, deviennent un luxe pour les propriétaires de maison.”

La demande en hausse, un facteur clé

La loi de l'offre et de la demande joue un rôle crucial dans l'augmentation des prix. Avec l'arrivée de l'hiver, la demande en pellets explose, réduisant les stocks et provoquant une hausse des prix. De nombreux utilisateurs, craignant une pénurie, commandent des quantités supérieures à leurs besoins réels. Le site Bois de Chauffage confirme cette tendance, signalant une multiplication par onze des personnes achetant des stocks au-delà de la normale.

“Les arguments écologiques et économiques derrière l'achat de poêles à pellets ne résistent pas à l'augmentation des prix.”

La guerre en Ukraine a également impacté le marché, perturbant la chaîne d'approvisionnement et contribuant à la volatilité des prix. Ces facteurs, combinés à la hausse des coûts de production, rendent une baisse de prix en 2024 peu probable.

Demander un devis

Conclusion : un avenir incertain pour les propriétaires

Les propriétaires de maison, attirés par les avantages écologiques et économiques des pellets, se retrouvent confrontés à un marché en pleine évolution. La possibilité d'une baisse significative des prix en 2024 reste incertaine, les facteurs économiques et environnementaux jouant un rôle majeur dans la détermination des prix.

“Face à cette situation, les propriétaires doivent envisager des alternatives ou des stratégies pour gérer efficacement leurs dépenses en chauffage.”

Tags associés à l'article: Chauffage, Pellets de bois, Propriétaires de maison, , Économie, , Marché des pellets, Coût de production, Demande et offre, Écologie, Guerre en Ukraine, Hausse des prix, Énergie renouvelable.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
🚨 Pour ne manquer aucune actualité de cesdefrance.fr (Citoyen en Slip), suivez-nous sur 👉 Google Actualités en ajoutant notre média à vos favoris.

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.