Isolation phonique d’un mur mitoyen : comment ça marche combien ça coûte ?

L’isolation phonique consiste à réduire les bruits provenant de l’extérieur ou d’une pièce à une autre. Cela s’avère particulièrement utile dans le cas d’un mur mitoyen, qui sépare deux logements ou des locaux professionnels. Cette barrière acoustique permet de protéger la tranquillité et le confort des occupants. Voici un tour d’horizon du fonctionnement, des techniques ainsi que du coût des travaux.

Demander un devis

Principes de l’isolation phonique d’un mur mitoyen

L’objectif de l’isolation phonique est de diminuer les nuisances sonores grâce à différents procédés. Il existe trois principes fondamentaux pour absorber les ondes sonores :

  1. La masse : Plus un matériau est lourd, plus il amortit les vibrations sonores et limite leur propagation.
  2. Le ressort : Les matériaux souples absorbent l’énergie sonore et la dissipent en chaleur, atténuant ainsi les bruits.
  3. L’amortissement : Ce procédé consiste à découpler les éléments de construction afin de limiter la transmission des vibrations.

Les solutions d’isolation phonique se basent généralement sur une combinaison de ces principes pour obtenir un effet optimal. Différentes techniques peuvent être mises en œuvre pour isoler un mur mitoyen.

Demander un devis

Techniques d’isolation phonique pour un mur mitoyen

Pour renforcer l’isolation acoustique d’un mur mitoyen, plusieurs méthodes peuvent être utilisées :

  • La pose d’un doublage : Il s’agit de fixer une plaque de plâtre ou de liège sur le mur existant. Des isolants minces peuvent également être intercalés entre la plaque et le mur.
  • L’ajout d’un matériau absorbant : Comme la laine de verre, de roche ou de mouton, cet élément peut être inséré dans les cavités du mur s’il en possède.
  • Le montage d’une cloison séparée : Cette solution implique de créer un nouvel espace de séparation composé de matériaux massifs et souples à la fois (comme les briques alvéolaires).
  • Le traitement des points faibles : Les bruits peuvent se propager par les joints, les fissures ou les passages de conduits. Ces zones peuvent être traitées avec des mastics acoustiques ou des bandes résilientes.

Quelle technique choisir ?

Le choix d’une méthode d’isolation dépend de nombreux facteurs : les performances acoustiques recherchées, l’épaisseur disponible, le budget alloué et les caractéristiques du bâtiment. L’évaluation pourra être réalisée par un professionnel qui saura déterminer la solution la plus adaptée aux besoins et au contexte.

À lire aussi  Modèle de lettre à télécharger pour clôturer un PEL

Demander un devis

Les matériaux utilisés pour l’isolation phonique

Il existe plusieurs types de matériaux pour améliorer l’isolation acoustique des murs mitoyens :

  • Les plaques de plâtre alvéolées : elles sont constituées d’une structure interne en nid d’abeille qui piège les ondes sonores. Elles offrent également une bonne résistance mécanique et thermique.
  • Le liège : cet isolant naturel possède des propriétés élastiques qui lui permettent d’absorber les chocs et les vibrations. Il est apprécié pour son confort et sa durabilité.
  • Les mousses synthétiques : comme le polyuréthane ou le polystyrène expansé, ces matériaux ont des qualités absorbantes grâce à leur texture cellulaire et légère.
  • La laine minérale : cette fibre entrelacée présente des performances isolantes supérieures à celles du verre et de la roche. Elle peut être recouverte d’un film protecteur pour faciliter la pose.

Chaque matériau a ses propres avantages et inconvénients, il convient donc de bien les comparer avant de réaliser un investissement.

Demander un devis

Coût des travaux d’isolation phonique d’un mur mitoyen

Le coût global de l’isolation acoustique dépend de plusieurs éléments :

  1. La superficie du mur à traiter : un mur plus grand impliquera des travaux plus conséquents et coûteux.
  2. Le choix des matériaux et techniques utilisés : certaines options sont moins onéreuses que d’autres, mais offrent généralement des performances moindres. Il est important de privilégier la qualité pour garantir une isolation durable.
  3. Les frais liés à l’intervention d’un professionnel : même si certains travaux peuvent être réalisés en autodidacte, il est vivement recommandé de faire appel à un expert pour assurer la conformité et l’efficacité de l’installation.

Globalement, le coût chiffré de l’isolation phonique d’un mur mitoyen peut varier entre 40 et 150 euros par m², selon les méthodes, matériaux et prestataires choisis. Il est conseillé de demander plusieurs devis avant de se lancer dans les travaux, afin de maîtriser son budget et d’obtenir les meilleures conditions possibles.

À lire aussi  DPE : comment le gouvernement compte secouer les propriétaires de passoires énergétiques ?

Aides financières et crédits d’impôt

Il existe des aides financières destinées à encourager les particuliers et professionnels à réaliser des travaux d’isolation. Ces aides peuvent concerner notamment :

  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)
  • Les subventions de l’Anah (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat)
  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Demander un devis

Ces dispositifs peuvent permettre de réduire les coûts des travaux et encouragent à opter pour une isolation performante et respectueuse de l’environnement.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.