MaPrimeRenov’ : obtenez jusqu’à 18600 euros d’aides pour vos travaux de rénovation énergétique

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) apporte une bouffée d’oxygène aux ménages souhaitant se lancer dans une rénovation énergétique de leur domicile. De nouvelles dispositions sont mises en place pour faciliter le financement des projets.

Demandez vos devis

Rénovation énergétique : le coup de pouce financier de l’Anah

Avec la pression inflationniste affectant le coût des travaux de rénovation, l’Anah intervient en revalorisant ses aides. Le 1er octobre 2023 marque une avancée majeure pour les ménages modestes et très modestes, qui peinent à assumer l’augmentation du coût des travaux. MaPrimeRénov’ Sérénité a été boostée avec :

Un taux de financement qui grimpe à 65% pour les revenus très modestes et 50% pour les revenus modestes.

Une aide financière atteignant en moyenne 4 300 €, ce qui équivaut à une assistance globale de près de 18 600 € pour les foyers très modestes et 14 500 € pour les ménages modestes.

Il est intéressant de noter que le plafond de cette aide a déjà connu une révision en janvier 2023, passant de 30 000 à 35 000 € HT.

Demandez vos devis

À lire aussi  Les traders observent avec attention la fluctuation du cours de l'or en attente des indications de la Réserve fédérale

MaPrimeRénov’ : un dispositif plébiscité

MaPrimeRénov’ n’est pas un nouveau venu dans le paysage des aides à la rénovation. Depuis son lancement en 2020, le dispositif a conquis 1,5 million de bénéficiaires. Et pour cause, les enquêtes menées par l’Anah montrent un véritable engouement :

  • “88 % de bénéficiaires satisfaits” de MaPrimeRénov’.
  • “94 % prêts à vanter les mérites du programme” à leurs proches.
  • “74 % estiment la démarche simple” pour obtenir l’aide.
  • “69 % assurent ne pas avoir réalisé les travaux sans cette assistance”.

Le dispositif couvre une multitude de travaux, allant de l’isolation thermique, l’achat de systèmes de chauffage performants, aux diagnostics énergétiques. De plus, MaPrimeRénov’ est cumulable avec d’autres aides comme les certificats d’économies d’énergie (CEE), les aides des collectivités territoriales ou l’éco-prêt à taux zéro (PTZ).

Demandez vos devis

À lire aussi  Pompe à chaleur : comment calculer sa consommation d'électricité ?

Transition écologique : une urgence renforcée par l’État

L’État s’engage fermement dans la transition écologique. L’abandon des subventions pour les nouvelles chaudières à gaz depuis le 1ᵉʳ janvier 2023 témoigne de cette détermination. En plus de MaPrimeRénov’, d’autres subventions sont proposées pour les travaux de rénovation, dont l’éco-prêt à taux zéro et la TVA à taux réduit à 5,5 % pour les travaux liés aux énergies renouvelables.

Tags associés : Rénovation énergétique, Anah, MaPrimeRénov’, Transition écologique, Subventions, Aides financières, Travaux de rénovation.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.