Si on remplaçait 1 % des terres agricoles par des fermes solaires : quels impacts sur la production d’énergie verte ?

Face à la pression démographique et au réchauffement climatique, la course à l'espace se fait de plus en plus pressante. Mais qu'advient-il lorsque l'on envisage de dédier une partie de nos précieuses terres agricoles à la production d'électricité ? Un avenir radieux nous attend-il au tournant de l'agrivoltaïsme ?

Demander un devis

L'agrivoltaïsme : entre électricité et agriculture

L'agrivoltaïsme (Agri-PV) semble offrir une solution médiane entre production d'électricité solaire photovoltaïque et agriculture. Ce n'est pas un choix binaire. Plutôt qu'une compétition, on envisage une coexistence harmonieuse entre ces deux activités pourtant perçues comme opposées. Selon la loi française d'accélération des énergies renouvelables :

« Une installation agrivoltaïque est une installation de production d'électricité solaire dont les modules sont situés sur une parcelle agricole où ils permettent de maintenir ou de développer durablement une production agricole. »

En réalité, l'intégration de panneaux solaires dans une exploitation agricole offre des avantages non négligeables : protection des cultures contre des conditions climatiques extrêmes, réduction de l'évaporation ou encore préservation de l'humidité des sols.

Demander un devis

L'étonnant potentiel de l'Europe en matière d'agrivoltaïsme

944 GW : voilà la capacité impressionnante que pourrait atteindre l'Europe en convertissant simplement 1% de ses terres agricoles à l'agrivoltaïsme. Ce chiffre, fourni par le JRC (laboratoire de recherche scientifique et technique de l'Union européenne), équivaut à 61 fois la capacité solaire de la France et près de 5 fois celle de l'ensemble des 27 pays de l'Union européenne.

Les experts s'appuient sur une capacité agrivoltaïque installable de 600 kW par hectare, en prenant en compte une superficie agricole totale de presque 160 millions d'hectares. La perspective est donc réelle : l'objectif de l'Union européenne pour 2030 en matière de capacité photovoltaïque installée pourrait être atteint en allouant seulement 1% de nos terres agricoles à cette cause.

Demander un devis

Les défis du passage à l'agrivoltaïsme

50% des installations solaires photovoltaïques pourraient potentiellement être construites sur des terres agricoles. Si cette proposition du rapport du JRC (source) semble attrayante, la mise en œuvre réelle est parsemée d'embûches.

L'un des premiers défis à relever est la mise en place d'une définition claire et unifiée de l'agrivoltaïsme à l'échelle européenne. La transformation d'une exploitation agricole en site de production d'électricité solaire peut entraîner des complications légales, comme le changement de caractérisation des terres, qui pourrait se traduire par la suspension des subventions et l'application de nouvelles fiscalités.

Le rapport soulève également des préoccupations sur l'éventuelle augmentation du prix des terrains agricoles, ce qui pourrait compromettre la sécurité financière des agriculteurs.

Le processus actuel d'autorisation et de connexion au réseau nécessite une simplification. Sans oublier le coût du watt photovoltaïque qui, bien qu'en baisse, demeure aujourd'hui supérieur pour l'agrivoltaïsme comparé à l'installation au sol.

Enfin, il est fondamental de considérer l'impact écologique. La mise en place de projets Agri-PV doit tenir compte de la préservation, voire de la restauration, de la biodiversité. De même, la perspective des agriculteurs est primordiale. Il s'agit de concevoir des systèmes adaptés, ou “farmer-friendly”, qui permettront aux agriculteurs d'exploiter leurs terres sans inconvénients majeurs.

Demander un devis

Conclusion

L'agrivoltaïsme n'est pas qu'une tendance, mais une réelle solution pour l'avenir de notre planète. En équilibrant production agricole et énergétique, il offre une voie d'avenir pour les propriétaires de terrains et pour l'Europe dans son ensemble.


Tags : Agrivoltaïsme, Production solaire, Terres agricoles, Europe, JRC, Biodiversité, Propriétaires de terrains.
Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
🚨 Pour ne manquer aucune actualité de cesdefrance.fr (Citoyen en Slip), suivez-nous sur 👉 Google Actualités en ajoutant notre média à vos favoris.

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.