Crise du marché de l’immobilier en 2023 : quelles sont les solutions d’acquisition ?

Les derniers chiffres sont tombés, le marché de l’immobilier se porte mal. Faute d’acheteurs, les taux d’emprunt avoisinent les 3% dans les grandes villes du pays. Les biens situés à Paris, Marseille ou encore à Lyon ne trouvent pas d’acquéreurs. Le 9 mai prochain seront dévoilées plusieurs mesures gouvernementales pour remédier à cette “bombe sociale” mentionnée par Olivier Klein, ministre du Logement. Découvrons les chiffres, les raisons et les moyens pour acheter un bien immobilier cette année.

Données et chiffres clefs du marché de l’immobilier – avril 2023

  1. Le marché du neuf est en peine avec un recul de 15% des ventes
  2. Le taux d’emprunt moyen est de 3,15% sur avril dernier, réduisant ainsi le pouvoir d’achat des ménages à la recherche d’un logement
  3. Les permis de construire ont chuté de 26,7% à cause du prix des matières premières (guerre en Ukraine) en constante hausse ainsi que l’envolée des coûts des énergies
  4. La recrudescence des loyers impayés de plus de 3 mois : la barre des 10% est atteinte (difficultés des ménages à régler leurs factures de gaz et d’électricité malgré le bouclier tarifaire et le chèque énergie mis en place par le gouvernement)
  5. Le délai de vente moyen pour un bien s’élève à 67 jours (61 jours l’année dernière) en raison de la lenteur des prêts accordés et aux réticences des acheteurs
À lire aussi  Mon assurance de prêt me coûte trop cher, est-il possible de renégocier son prix ?

Bon à savoir : selon la Fondation Abbé Pierre, on recense plus de 330 000 personnes sans domicile fixe ou bien dans des logements précaires, et 4 millions de personnes mal logées en France, soit un nombre qui a doublé en 10 ans.

Acquérir un bien immobilier à plusieurs : les avantages et les limites

Participer à un projet immobilier à plusieurs investisseurs offre plusieurs avantages. Deux bénéfices majeurs sont retenus : partager les risques et augmenter le potentiel d’investissement. Explications. Pour pallier aux taux d’occupations des logements fluctuants (ou vacants), au risque de loyers impayés ou encore pour assurer des travaux importants, le fait d’être à plusieurs amortit les frais. On parle de répartition des dépenses. En parlant de dépenses, parlons budget. Le deuxième avantage à investir à plusieurs est, comme dit plus tôt, l’augmentation du potentiel d’achat.

Comme une communauté d’investisseurs, vous rassemblez vos économies en une seule et même enveloppe et avez plus de poids pour prétendre à un bien immobilier. Cela apporte une meilleure stabilité financière et une meilleure marge de négociation pour le processus de demande de prêt.

À lire aussi  Crédit immobilier : la baisse des taux en Janvier 2024 devrait vous permettre d'ajuster votre projet d'achat

Il existe trois leviers permettant d’investir dans un bien immobilier à plusieurs :

  • la création d’une SCI : une structure juridique permettant à plusieurs personnes d’investir dans un bien mais demande la rédaction des statuts ainsi que la tenue d’une comptabilité
  • l’indivision : le moyen le plus souple d’acquérir un bien entre investisseurs grâce à des parts proportionnelles à l’investissement de chacun mais gare aux désaccords
  • le crowdfunding immobilier expliqué ici : en vue d’un projet, plusieurs investisseurs peuvent y participer au risque (pourtant) de ne pas le voir se concrétiser
Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.