Isolation thermique : Quelle est la différence entre la laine de verre et la laine de roche ?

Pour les propriétaires de maison souhaitant améliorer le confort thermique de leur logement, le choix du matériau d' est une étape cruciale. Parmi les différentes solutions disponibles sur le marché, la laine de verre et la laine de roche sont très souvent utilisées. Dans cet article, nous allons comparer ces deux isolants en termes de performance et d'utilisation pour vous aider à choisir celui qui convient le mieux à vos besoins.

Demander un devis

Caractéristiques de la laine de verre et de la laine de roche

Laine de verre : un isolant léger et économique

Issue du recyclage du verre et fabriquée à partir de sable et de verre recyclé, la laine de verre est un matériau isolant léger et peu coûteux. Elle présente d'excellentes performances en matière d'isolation thermique et offre également d'importantes applications en protection incendie ainsi qu'une bonne isolation phonique. Les panneaux et rouleaux de laine de verre sont disponibles dans plusieurs épaisseurs et densités, permettant de répondre aux exigences de différents types de projets d'isolation.

Laine de roche : robustesse et polyvalence

Fabriquée à partir de roches volcaniques comme le basalte, la laine de roche se distingue par sa grande résistance à la compression et sa durabilité. Ce matériau est également incombustible et offre de très bonnes performances acoustiques. Elle est utilisée pour l'isolation thermique des toitures, murs et planchers, ainsi que pour la protection incendie des structures et la correction acoustique. Tout comme la laine de verre, elle se présente sous forme de panneaux ou de rouleaux dans diverses épaisseurs et densités.

Comparaison des performances : Laine de verre vs Laine de roche

Isolation thermique

La performance thermique d'un isolant est mesurée par sa conductivité thermique (λ), exprimée en W/m.K (watts par mètre Kelvin). Plus cette valeur est faible, plus le matériau isole efficacement. La conductivité thermique moyenne de la laine de verre oscille entre 0,032 et 0,040 W/m.K, tandis que celle de la laine de roche varie entre 0,033 et 0,044 W/m.K.

Dans les deux cas, on observe donc des performances similaires en termes d'isolation thermique.

Résistance à la compression et stabilité dimensionnelle

La laine de roche possède une résistance à la compression nettement supérieure à celle de la laine de verre. En effet, elle conserve ses propriétés isolantes même soumise à des contraintes mécaniques importantes, ce qui en fait un choix préférable pour les applications nécessitant une bonne résistance mécanique, telles que les planchers techniques et isolations de soubassements.

Protection incendie

La laine de roche est incombustible, ce qui lui offre une sécurité accrue en cas d'incendie. Si la laine de verre résiste également à la propagation des flammes, elle fond néanmoins à des températures plus basses que la laine de roche.

Isolation phonique

Tant la laine de verre que la laine de roche sont réputées pour leurs propriétés d'isolation acoustique. La laine de roche est généralement considérée comme légèrement supérieure dans ce domaine, puisqu'elle atténue davantage les bruits aériens et les vibrations grâce à sa structure poreuse et sa densité élevée.

Demander un devis

Considérations environnementales et sanitaires

Les deux types de laine minérale présentent un impact environnemental relativement faible en raison de leur longue durée de vie, de leur recyclabilité et de leur faible consommation d'énergie lors de leur fabrication. Cependant, il est conseillé d'utiliser des produits certifiés par des labels écologiques tels que l'ACERMI ou le CSTB afin de garantir la qualité et la traçabilité des matériaux.

Il convient également de prendre en compte la santé des occupants lors de l'utilisation de ces isolants. Bien que les fibres minérales ne soient pas considérées comme dangereuses pour la santé, il est important de veiller au bon étanchement des parois et de prévoir la mise en œuvre d'une ventilation appropriée afin d'éviter tout risque d'inhalation ou de contact cutané.

Demander un devis

Quel isolant choisir pour votre projet ?

Le choix entre la laine de verre et la laine de roche dépendra principalement du type de projet d'isolation envisagé et des contraintes spécifiques à celui-ci. En voici quelques exemples :

  • Pour une isolation thermique performante et économique : laine de verre
  • Pour un projet nécessitant une grande résistance mécanique et une durabilité à long terme : laine de roche
  • En cas de préoccupation particulière concernant la sécurité incendie : laine de roche
  • Pour optimiser l'isolation phonique de votre logement : laine de roche, bien que la laine de verre soit également efficace à cet égard

Quel que soit le matériau choisi, il est essentiel de porter une attention particulière à la mise en œuvre de l'isolation ainsi qu'à l'étanchéité à l'air et aux ponts thermiques afin d'optimiser les performances de votre habitation.

Demander un devis

N'hésitez pas à demander l'avis d'un professionnel afin d'obtenir des conseils fiables pour adapter votre projet aux caractéristiques de ces deux types d'isolants.

🚨 Pour ne manquer aucune actualité de cesdefrance.fr (Citoyen en Slip), suivez-nous sur 👉 Google Actualités en ajoutant notre média à vos favoris.
Emilien Medrani

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.

1 réflexion au sujet de « Isolation thermique : Quelle est la différence entre la laine de verre et la laine de roche ? »

  1. Bonjour Je viens de voir l’article. qui est fort très intéressant . La résistance thermique est souvent la même que ce soit en laine de roche ,en laine de verre ou bien en laine de bois ou encore ouate de cellulose mets en aucun cas vous parlez du déphasage . Il me semble que ça c’est quand même le plus important pour une résistance thermique égale et là on peut parler d’économie .

    Répondre

Laisser un commentaire