MaPrimeRénov’ 2024 : ce qui va changer pour les propriétaires

Alors que le 1er janvier 2024 marque une étape cruciale dans l’évolution de MaPrimeRénov’, les propriétaires doivent s’adapter à un paysage en mutation. Cette réforme, attendue avec impatience par certains et avec inquiétude par d’autres, promet de redéfinir les normes de rénovation énergétique en France.

Demandez vos devis

Une réforme attendue : quoi de neuf pour MaPrimeRénov’ ?

MaPrimeRénov’, le dispositif phare du gouvernement en matière de rénovation énergétique, s’apprête à connaître d’importants changements. Dès janvier 2024, avec un budget porté à cinq milliards d’euros, le programme vise à intensifier ses efforts pour une France plus verte. Ces modifications s’accompagnent d’une nouvelle structure de financement, entièrement gérée par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), et se diviseront en deux volets principaux : “Ma Prime Rénov’ Décarbonation” et “Ma Prime Rénov’ Travaux d’ampleur”.

Rénovations plus ambitieuses, mais à quel prix ?

La réforme ambitionne de privilégier les rénovations d’envergure. Pour 2024, l’objectif est fixé à 200 000 rénovations d’ampleur, un bond significatif par rapport aux 60 000 de 2022. Les ménages, notamment ceux à revenus très modestes, pourront bénéficier d’un soutien financier accru, pouvant atteindre 90 % de 70 000 euros de travaux. Cette aide, plus substantielle, vise à éradiquer les passoires thermiques, ces logements mal isolés classés en F ou G.

À lire aussi  Aluminium sur un compteur Linky : l'astuce Tiktok qui affole les propriétaires

Des professionnels du bâtiment alarmés

La réforme, malgré ses bonnes intentions, suscite l’inquiétude chez les professionnels du bâtiment. Plusieurs organisations, dont la Capeb, ont exprimé leurs préoccupations dans une lettre ouverte à la Première ministre Élisabeth Borne. Leurs craintes ? Des procédures trop complexes et des coûts prohibitifs pour les particuliers. Les professionnels du secteur suggèrent des améliorations, telles qu’un parcours de travaux étalé sur trois à cinq ans avec des aides progressivement bonifiées.

Demandez vos devis

Nouvelles exigences pour les propriétaires

Les changements ne s’arrêtent pas là. Les propriétaires devront désormais réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE) avant de pouvoir prétendre à des aides. Le calcul des subventions se basera sur la classe énergétique du bien. Par ailleurs, pour prétendre à l’aide « Ma Prime Rénov’ accompagné », il faudra s’engager dans des travaux d’isolation conséquents et atteindre un saut d’au moins deux classes énergétiques.

Financements et restrictions : ce qui change

Les aides pour les équipements de chauffage renouvelables seront revalorisées, mais certaines restrictions feront leur apparition. Ainsi, les financements pour l’isolation thermique en “mono geste” via MaPrimeRénov’ prendront fin. Les propriétaires désireux de s’engager dans des travaux d’isolation devront prévoir des investissements plus conséquents pour se conformer aux nouvelles directives.

À lire aussi  Nettoyage et rangement d'un spa gonflable pour l'hiver : votre guide étape par étape

Demandez vos devis

En somme, la réforme de MaPrimeRénov’ s’annonce comme un tournant majeur dans la politique de rénovation énergétique en France. Pour les propriétaires, ces changements impliquent des défis, mais aussi des opportunités inédites pour rendre leurs logements plus écologiques et économes en énergie.

Conclusion

MaPrimeRénov’ 2024 se dessine donc comme un dispositif ambitieux, axé sur l’efficacité énergétique et la réduction de l’empreinte carbone des logements français. Si la réforme soulève des questions et des défis, elle représente également un pas significatif vers un avenir plus durable.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.