Passoire thermique : bonne nouvelle pour les propriétaires de logements classés F et G

Dans l’univers changeant de l’immobilier, les propriétaires de passoires thermiques viennent de recevoir une nouvelle qui pourrait révolutionner leur quotidien. L’Agence nationale de l’habitat (Anah) vient de dévoiler des mesures cruciales affectant les logements classés F et G. Quels sont ces changements et comment impacteront-ils votre futur en tant que propriétaire ?

Demandez vos devis

Un sursis inattendu pour les passoires thermiques

Les propriétaires de logements classés comme passoires thermiques peuvent pousser un soupir de soulagement. L’Anah a annoncé un report significatif concernant l’application de certaines mesures clés. Le parcours accompagné pour les logements classés E, F et D dans le cadre de MaPrimeRénov’, initialement prévu pour janvier 2024, est désormais reporté au 1er juillet 2024. Cette décision, probablement influencée par la pression récente de la Capeb, marque un tournant pour les propriétaires concernés. Ce délai supplémentaire offre une opportunité inespérée pour se préparer aux changements à venir.

MaPrimeRénov’ : vers une transformation structurée

La transformation envisagée par l’Anah ne se fait pas dans la précipitation. Le nouveau calendrier déployé se présente en plusieurs étapes stratégiques. Dès le 1er janvier 2024, les nouveaux barèmes de MaPrimeRénov’ ainsi que l’accompagnement obligatoire pour les rénovations majeures prendront effet. Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) deviendra obligatoire pour certaines rénovations dès cette date. Le 1er avril, une harmonisation des audits énergétiques est prévue, accompagnée d’une réduction de 30 % des forfaits pour le chauffage au bois. “Cette structuration étape par étape permet une meilleure préparation pour tous les acteurs concernés”, souligne un expert en rénovation énergétique.

À lire aussi  Quel est le prix d'une clim réversible pour 80m2 ?

Demandez vos devis

MaPrime Logement Décent : une fusion d’aides pour plus d’efficacité

Dans cette dynamique de rénovation, l’Anah annonce également la création de MaPrime Logement Décent. Cette nouvelle aide est le fruit de la fusion entre les programmes Habiter Sain et Habiter Serein. Elle vise à financer jusqu’à 80 % des travaux de rénovation, pour un montant pouvant atteindre 70 000 €. Cette initiative représente une véritable aubaine pour les propriétaires visant à améliorer l’efficacité énergétique de leurs logements.

Un tournant pour les propriétaires de logement avec un DPE classé F et G

Dès le 1er juillet 2024, les règles changent drastiquement pour les propriétaires de maisons classées F et G. Ils ne pourront plus bénéficier de MaPrimeRénov’ pour de simples changements de système de chauffage. Au lieu de cela, ils seront orientés vers des rénovations d’envergure dans le cadre d’un parcours accompagné. “C’est une réorientation majeure dans la politique de rénovation énergétique”, commente un spécialiste du secteur. Cette évolution souligne l’importance accordée à des rénovations complètes et efficaces, plutôt qu’à des gestes isolés.

À lire aussi  Explosion du taux de chômage en France : 7,4 % au troisième trimestre, mais que fait le gouvernement ?

Demandez vos devis

Conclusion : Les dernières annonces de l’Anah marquent une étape décisive dans le parcours de rénovation des passoires thermiques. Avec ces nouvelles mesures et le report annoncé, les propriétaires de logements E, F et G disposent désormais d’un horizon élargi pour planifier et réaliser leurs travaux de rénovation. C’est une période charnière, pleine de défis mais aussi d’opportunités, pour améliorer l’efficacité énergétique de l’habitat français.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.