Rénovation énergétique : bilan plus que mitigé pour la nouvelle version MaPrimeRénov’ 2024

L'année 2024 a marqué un tournant décisif dans le secteur de la , avec l'introduction de plusieurs dispositifs législatifs majeurs. Parmi eux, MaPrimeRénov' se distingue comme une initiative phare du gouvernement, visant à stimuler les travaux de rénovation énergétique à grande échelle dans le parc français.

“Avec l'arrivée de 2024, le gouvernement affirme sa détermination à privilégier la rénovation énergétique dans le secteur de l'immobilier et de la copropriété”, déclare un porte-parole gouvernemental. Cette nouvelle orientation se manifeste par l'introduction de dispositifs clés tels que le Plan Pluriannuel de Travaux (PPT), le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) collectif, et la mobilisation accrue du fonds travaux.

Demandez vos devis

MaPrimeRénov' : une réforme critiquée

Cependant, la nouvelle mouture de MaPrimeRénov', entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2024, soulève des inquiétudes. Les petites entreprises et artisans du bâtiment expriment des doutes quant à l'efficacité du dispositif rénové. “Je ne suis pas sûr qu'à la fin de l'année, les ménages auront pu consommer l'ensemble du budget de 6 milliards d'euros prévu pour MaPrimeRénov'”, s'interroge Jean-Christophe Repon, représentant de la CAPEB.

Cette nouvelle version, bien qu'enrichie d'un budget supplémentaire de 1,6 milliard d'euros, limite les types de travaux éligibles, excluant notamment les travaux d' simple. Une évolution qui pourrait, selon certains, freiner les initiatives de rénovation chez les particuliers.

Les artisans du bâtiment face à l'incertain

L'impact de ces changements sur les artisans et petites entreprises du bâtiment est notable. D'après la CAPEB, il existe une tendance baissière observée depuis le premier trimestre 2022. En janvier 2024, les carnets de commandes des adhérents affichaient en moyenne l'équivalent de 75 jours de travail en stock, 21 jours de moins qu'en janvier 2023.

“Ce niveau est encore comparable à la moyenne 2019, mais prolonge la tendance baissière observée depuis le premier trimestre 2022”, précise la fédération. Cette situation reflète une crise du logement neuf, avec une diminution des ventes et des mises en chantier.

Des opportunités à saisir malgré tout

En dépit de ces défis, des opportunités demeurent. Le transfert d'activité vers la rénovation du parc de logements existants offre une bouée de sauvetage aux artisans. En 2023, l'activité liée aux travaux de rénovation s'est stabilisée, compensant en partie la chute dans le secteur de la construction neuve.

Le gouvernement, conscient de ces enjeux, a augmenté le budget de MaPrimeRénov' pour 2024, avec un objectif ambitieux : améliorer le DPE de 2 millions de logements. Il s'oriente désormais vers la promotion des rénovations énergétiques globales et l'adoption de systèmes de écologiques.

Demandez vos devis

Des gagnants et des perdants

Cette réforme crée inévitablement des gagnants et des perdants. D'un côté, les propriétaires optant pour des rénovations globales ou l'installation de systèmes de chauffage éco-responsables bénéficient d'une augmentation significative des aides. De l'autre, ceux souhaitant entreprendre des travaux d'isolation simples se retrouvent exclus du dispositif.

“Le montant des aides en rénovation globale augmente pour tous les ménages. Pour les Français à revenus très modestes, le taux de couverture des aides augmente le plus fortement”, souligne Audrey Zermati, experte en stratégie énergétique.

Demandez vos devis

Conclusion

En somme, la réforme de MaPrimeRénov' 2024 présente à la fois des opportunités et des défis. Elle reflète la volonté du gouvernement de privilégier des travaux de rénovation plus ambitieux et plus écologiques. Cependant, elle laisse aussi entrevoir des difficultés pour certaines catégories de ménages et d'artisans. L'avenir de la rénovation énergétique en France reste donc un sujet ouvert, entre aspirations écologiques et réalités économiques.

Tags associés à l'article : rénovation énergétique, MaPrimeRénov', immobilier, bâtiment, artisans, gouvernement, aides financières, isolation, chauffage écologique, réforme 2024, CAPEB, copropriété, PPT, DPE collectif, fonds travaux.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
🚨 Pour ne manquer aucune actualité de cesdefrance.fr (Citoyen en Slip), suivez-nous sur 👉 Google Actualités en ajoutant notre média à vos favoris.

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.