Rénovation énergétique : les pompes à chaleur vont bénéficier d’une revalorisation de l’aide MaPrimeRenov’ en 2024

Les propriétaires immobiliers se préparent à accueillir une nouvelle qui pourrait transformer leur approche de la rénovation énergétique. Dès 2024, le Gouvernement français a annoncé une revalorisation significative des aides accordées pour l’installation de pompes à chaleur, dans le cadre des dispositifs MaPrimeRénov’ et MaPrimeRénov’ Sérénité. Cette initiative s’inscrit dans un effort plus large visant à encourager la rénovation énergétique et à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Demander un devis

Un bond financier pour MaPrimeRénov’

L’année 2024 marquera un tournant décisif pour MaPrimeRénov’, avec une augmentation substantielle du budget alloué. Le gouvernement prévoit d’injecter 1,6 milliard d’euros supplémentaires dans ce dispositif. Cette revalorisation traduit une volonté claire d’encourager les propriétaires à opter pour des systèmes de chauffage plus écologiques et économes en énergie. “Les ménages éligibles se verront attribuer un chèque de 2 000 euros, contre seulement 1 000 précédemment, pour l’installation d’une pompe à chaleur”, souligne le communiqué officiel.

MaPrimeRénov’ Sérénité : une aide accrue pour les foyers modestes

Le dispositif MaPrimeRénov’ Sérénité, géré par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), connaîtra également une évolution notable. Destinée aux foyers les plus modestes, cette aide vise à couvrir une part plus importante des coûts de rénovation.

Depuis octobre 2023, elle couvre 65 % des dépenses, contre 50 % auparavant, et peut atteindre jusqu’à 22 750 euros

. Cette mesure est spécifiquement conçue pour aider les ménages à atteindre une amélioration énergétique d’au moins 35 % et la classe E du Diagnostic de performance énergétique (DPE).

À lire aussi  Compteur Linky et pompe à chaleur : Tout ce que les propriétaires de maison doivent savoir

Demander un devis

Éco-prêt à taux zéro : une prolongation et une accessibilité accrue

L’éco-prêt à taux zéro (PTZ), autre pilier de la politique de rénovation énergétique, ne sera pas en reste. Initialement prévu pour expirer à la fin de 2023, il sera prolongé de quatre ans. De plus, les critères d’éligibilité seront assouplis : dès 2024, plus de 150 communes seront reclassées en zone tendue de catégorie A, élargissant ainsi l’accès à ce prêt avantageux.

Les annonces gouvernementales interviennent dans un contexte de prise de conscience accrue des enjeux climatiques. Elles témoignent de l’engagement de l’État dans la lutte contre le réchauffement climatique et dans l’accompagnement des citoyens vers un mode de vie plus durable.

Les propriétaires immobiliers sont donc invités à se renseigner sur les modalités de ces aides revalorisées et à envisager sérieusement la rénovation énergétique de leur habitation, en particulier l’installation de pompes à chaleur, qui constitue désormais une option financièrement plus accessible et écologiquement responsable.

Prix d'une pompe à chaleur selon la surface de la maison :

À lire aussi  Autonomie : quel poids peut supporter un monte-escalier de bonne qualité ?

Tags associés à l’article : Rénovation énergétique, Pompe à chaleur, MaPrimeRénov’, MaPrimeRénov’ Sérénité, Aides gouvernementales, Éco-prêt à taux zéro, Réduction des émissions, Performance énergétique, Propriétaires immobiliers, Économie d’énergie.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.