Passoires thermiques : Le DPE sera-t-il remplacé par l’Audit Énergétiques ?

La rénovation énergétique des logements est au cœur des préoccupations actuelles. Alors que les propriétaires de passoires thermiques s’interrogent, une question majeure émerge : “Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) va-t-il céder sa place à l’audit énergétique ?” Effy, expert en la matière, démêle le vrai du faux.

Demandez vos devis

Comprendre les différences fondamentales entre DPE et audit énergétique

Malgré leurs similitudes apparentes, DPE et audit énergétique divergent sur plusieurs aspects. Le DPE, valable dix ans, offre un aperçu de la performance énergétique du logement, incluant le chauffage et les émissions de gaz à effet de serre, et attribue une étiquette énergie de A à G. L’audit énergétique, valable cinq ans, va plus loin. Il suggère des travaux de rénovation, estime les économies d’énergie et les coûts associés.

La vente immobilière et l’obligation de diagnostic

Depuis 2006, le DPE est incontournable pour la vente d’un bien immobilier. Il éclaire sur l’état énergétique d’un logement à un instant T. Réforme 2023 : la vente d’un bien classé F ou G exige désormais un audit énergétique, pour orienter vers des améliorations énergétiques. Dès 2025, cela s’étendra aux biens de classe E.

À lire aussi  Faites fructifier votre épargne avec le PER : 4 conseils exclusifs pour maximiser vos gains !

Location : entre contraintes et interdictions

Le DPE joue un rôle crucial dans la mise en location. L’étiquette énergie influe sur les possibilités de location et de réajustement des loyers. Les logements classés G sont progressivement exclus du marché locatif, avec une interdiction totale prévue en 2025.

La valeur juridique du DPE et de l’audit énergétique

Le DPE, contrairement à l’audit, possède une valeur juridique opposable, pouvant être invoquée en cas de fausse information. Tous deux requièrent un professionnel certifié, mais l’audit nécessite souvent l’expertise d’un technicien thermicien d’une entreprise labellisée RGE.

Les évolutions récentes et à venir

En réponse aux critiques, le DPE évolue, avec des améliorations continues et des discussions sur son mode de calcul. Parallèlement, 2024 verra la fusion des audits incitatif et réglementaire, uniformisant le format et renforçant la cohérence des diagnostics.

À lire aussi  Tableau épaisseur isolation RT 2020 : normes pour les murs et les combles

Demandez vos devis

En conclusion, bien que le DPE se renforce, l’audit énergétique et le DPE continueront de jouer des rôles distincts mais complémentaires dans la transition énergétique des logements.
Tags associés à l’article : Rénovation énergétique, DPE, Audit énergétique, Logements, Économies d’énergie, Immobilier, Passoires thermiques, Réglementation.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.