Scandale : perquisition dans 5 grandes banques françaises pour soupçon de fraude fiscale

Ce mardi 28 mars, les banques françaises Société générale, BNP Paribas, Exane, Natixis et HSBC sont visées par des perquisitions dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de fraude fiscale massive et de blanchiment aggravé de fraude fiscale. C'est une opération sans précédent, menée par des enquêteurs de Bercy et assistés de plusieurs magistrats, y compris des magistrats allemands. Les banques sont soupçonnées d'avoir permis à leurs clients étrangers d'échapper à l'impôt sur les dividendes grâce à la pratique du « CumCum », un scandale révélé par « Le Monde » en 2018.

Des perquisitions simultanées dans les sièges de cinq banques

Les perquisitions ont commencé à 9 heures 30 ce mardi matin et sont toujours en cours en milieu de journée. Elles mobilisent 160 enquêteurs du Service d'enquêtes judiciaires des finances (SEJF), rattaché à Bercy, 16 magistrats répartis sur les différents sites et six magistrats allemands du parquet de Cologne.

Le rôle des banques dans la fraude fiscale

Le Parquet national financier enquête sur le rôle des banques dans la mise en place des montages dits « CumCum », qui permettent à un investisseur non-résident en France d'échapper à l'impôt sur les dividendes. La Direction générale des finances publiques (DGFip) a opéré ses premiers redressements fiscaux fin 2021 pour des sommes se comptant en dizaines, voire en centaines de millions d'euros.

Une enquête ouverte suite à une plainte ou une dénonciation

Selon le ministère public, « ces enquêtes font suite pour certaines à une plainte » déposée fin 2018 par un collectif Citoyens en bande organisée créé par le député socialiste Boris Vallaud, « ou à une dénonciation obligatoire de l'administration fiscale » qui daterait selon Le Monde de fin 2021.

Ce qu'il faut retenir :

  • Les grandes banques françaises Société générale, BNP Paribas, Exane, Natixis et HSBC sont visées par des perquisitions dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de fraude fiscale massive et de blanchiment aggravé de fraude fiscale.
  • Les banques sont soupçonnées d'avoir permis à leurs clients étrangers d'échapper à l'impôt sur les dividendes grâce à la pratique du « CumCum ». Les perquisitions sont menées par des enquêteurs de Bercy et assistées de plusieurs magistrats, y compris des magistrats allemands.
  • Le Parquet national financier enquête sur le rôle des banques dans la mise en place de ces montages et la Direction générale des finances publiques (DGFip) a opéré ses premiers redressements fiscaux fin 2021. Les enquêtes font suite soit à une plainte déposée fin 2018 ou à une dénonciation obligatoire de l'administration fiscale datant de fin 2021.
Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
🚨 Pour ne manquer aucune actualité de cesdefrance.fr (Citoyen en Slip), suivez-nous sur 👉 Google Actualités en ajoutant notre média à vos favoris.
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.