Crédit Suisse : le krach financier est-il imminent ? La banque ébranle les marchés financiers

Depuis le scandale de la banque californienne SVB en 2021, les regards se tournent vers Credit Suisse pour voir si cette même situation s'appliquera à l'établissement suisse. C'est pourquoi le groupe a entrepris une vaste restructuration pour renforcer sa position et assurer la protection des investisseurs et des clients.

Le marché financier européen a connu une journée difficile avec une chute des bourses et une forte baisse des valeurs bancaires, notamment de BNP Paribas et de Société Générale. Toutefois, la principale source d'inquiétude est liée à Crédit Suisse, considéré comme le maillon faible du système bancaire européen, avec une perte de 7,4 milliards d'euros en 2022 et une chute de 10% de son cours de l'action ce lundi. Bien que la ne soit pas exposée à la Silicon Valley Bank, les investisseurs craignent que leur nervosité ne fragilise davantage l'établissement.

La publication du rapport annuel retardée

Le 14 mars 2023, Credit Suisse a confirmé son rapport annuel 2021 publié le 9 février, bien que la publication ait été retardée suite à un appel tardif du gendarme financier américain, la SEC. Dans ce rapport, le groupe a admis avoir identifié des faiblesses importantes dans ses contrôles internes et qu'il n'avait pas encore endigué les sorties de fonds des clients. À la date du 31 décembre 2021 et 2022, le contrôle interne du groupe sur l'information financière n'était pas efficace.

La direction a donc réévalué la situation et est arrivée aux mêmes conclusions pour les deux exercices. Toutefois, Credit Suisse a indiqué que l'identification de ces faiblesses pourrait prendre plusieurs mois et pourrait affecter ses prochaines publications financières.

Un conseil d'administration reconduit pour 2023

Afin de redonner confiance aux actionnaires, la banque veut reconduire la totalité de son conseil d'administration, lors de la prochaine assemblée générale qui aura lieu le 4 avril. Le président du conseil, Axel Lehmann, s'était retrouvé dans la tourmente à la suite des reflux d'argent dont avait souffert la banque fin 2022. Toutefois, le gendarme des marchés financiers FINMA n'a pas ouvert d'enquête à ce propos. Les propriétaires de parts devront également se prononcer sur la proposition de donner décharge aux membres du conseil d'administration et du directoire pour l'exercice 2022, à l'exclusion de toutes les questions liées à l'affaire des fonds SCF.

Mise en place de mesures pour se restructurer

Pour remonter la pente, Credit Suisse se doit de mettre en place de nouvelles mesures. Afin de mettre en œuvre ces plans, la banque va mener une revue complète de ses opérations et d'investissements, axée sur l'amélioration des contrôles et l'augmentation de la transparence.

Une politique de rémunération plus stricte

L'un des premiers points abordés sera de revoir le système de rémunération des cadres supérieurs. Il y a eu trop d'incidents au cours des dernières années où des cadres supérieurs ont touché des bonus, malgré des performances relativement médiocres et des risques très importants. Pour remédier à cela, Credit Suisse instaurera une politique de rémunération beaucoup plus stricte, qui impliquera une approche plus prudente et rigoureuse de la part de la direction, en matière de gestion des risques et de financier.

Réduction des coûts et des activités

De plus, la banque va procéder à une réduction des coûts et des activités non rentables. Elle va réaliser certaines activités selon les principes de la “banque modulaire” et s'efforcera de maximiser l'efficacité opérationnelle et la réduction des risques grâce à des solutions technologiques innovantes. En outre, elle va rationaliser ses actifs et réduire ses engagements envers les contreparties, dans l'objectif de réduire ses risques et ses risques de liquidité.

Investissement dans la transformation numérique

Enfin, pour accompagner ses efforts de restructuration, Credit Suisse va accroître ses investissements dans la transformation numérique. Cela signifie qu'elle va moderniser ses processus et adapter ses services afin de répondre aux exigences des clients et de la réglementation en constante évolution. Cette transformation devrait permettre à Credit Suisse de maintenir sa compétitivité et de maintenir ses résultats à des niveaux appropriés. Les actions attendues par Credit Suisse devraient être achevées d'ici le premier trimestre 2024, ce qui devrait permettre à la banque de reprendre sa croissance et sa performance en 2023.

Le cours de l'OR et du Bitcoin explose !

Dans ce contexte d'incertitude sur les marchés financiers, certains investisseurs pourraient chercher des valeurs refuges pour protéger leur portefeuille. Depuis le dépeging de l'USDC, la chute de la Silicon Valley Bank et maintenant le rapport inquiétant de Crédit Suisse, les cours de certaines cryptomonnaies comme le ont connu une hausse fulgurante, pouvant laisser supposer qu'elles ont été utilisées comme refuge. De même, l'or, traditionnellement considéré comme une valeur refuge en période de crise, a également vu son cours augmenter ces derniers jours. Cependant, il convient de souligner que les investissements dans les crypto-monnaies comportent des risques et doivent être effectués en toute connaissance de cause.

Si vous souhaitez acheter du Bitcoin avec des petits montants, découvrez Bitstack, c'est français et agréé par l'Autorité des Marchés Financiers.

Si vous êtes un Citoyen en Slip, aidez-nous à grandir !

Denis Chatelin : expert financier

Je suis expert en économie, finance et investissement, passionné par l’analyse des marchés financiers et l’optimisation des investissements. En tant que pigiste, j’aime partager mes connaissances et mes conseils pour aider les lecteurs à prendre des décisions éclairées en matière d’investissement et de finances personnelles. Mon objectif est de rendre l’information financière accessible à tous et d’aider les gens à atteindre leurs objectifs financiers à long terme.