La crise énergétique et la réforme structurelle de l’UE

L’Union européenne connaît une grave crise énergétique. Certains experts estiment que celle-ci peut être imputable en partie à certaines politiques énergétiques mises en place au sein de l’UE, notamment le marché européen de l’électricité. C’est pourquoi il est important de prendre des mesures pour combattre cette crise énergétique et de revenir à la racine du problème.

Le fonctionnement actuel du marché européen de l’électricité

Le marché européen de l’électricité a été mis en place en 1996. Il est fortement encadré par l’UE et 25 autres cadres nationaux. Le règlement de l’Union européenne 2015/1222 contrôle les prix et prévoit des prix maximaux et minimaux harmonisés à appliquer dans toutes les zones de dépôt des offres. Mais ce système pose un problème : sur le marché de gros, le prix de l’électricité repose sur le prix moyen de la dernière centrale électrique, ce qui a entraîné une augmentation des prix de l’énergie lorsqu’il y a eu une tension d’approvisionnement en gaz.

Dossier – Prime autoconsommation 2023 : montants et conditions

Plusieurs États membres de l’UE ont donc été contraints d’appeler à une réforme structurelle afin de plafonner les prix du gaz et rendre les prix de l’électricité moins dépendants. Les pays suivants sont concernés :

  • Allemagne
  • Autriche
  • Belgique
  • Danemark
  • Espagne
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Italie
  • Pays-Bas
  • Portugal
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Slovénie
  • Suède

A lire aussi – Crise énergétique : comment la France a surmonté la crise énergétique de 2022

Les conséquences de la crise énergétique sur l’Europe

Au cours de l’année 2022, alors que les prix du gaz atteignaient des records, plusieurs effets négatifs ont eu un impact sur l’économie européenne. Dans un premier temps, les industries très intensives en énergie ont subi une baisse de compétitivité. Parallèlement, plusieurs chaînes d’approvisionnement se sont retrouvées disloqués, et une dépendance trop forte vis-à-vis de certains pays (Russsie, Chine) a été réduite.

Des entreprises engagées dans le développement durable

Cependant, malgré cette période difficile, certaines entreprises ont été capables de trouver des solutions pour améliorer leur durabilité énergétique. L’entreprise jurassienne Signaux Girod en est un bel exemple. Fondée par un jeune peintre sur émail, Arsène Girod, en 1905, elle propose aujourd’hui de nombreux produits tels que les plaques de rue, les numéros de maison, de la signalétique, du mobilier urbain, du marquage au sol, etc.

Depuis plusieurs années, l’entreprise a mis en place une supervision automatique permettant le suivi en temps réel de leurs consommations. Elle a également passé leurs ateliers en éclairage LED et mis en place la récupération de chaleur de leurs compresseurs d’air pour chauffer leurs bureaux. Enfin, suite à l’obtention de la certification ISO 50001 en 2020, des salariés ont été sensibilisés aux économies d’énergie, grâce à une plateforme participative et à des affichages des écogestes dans les sanitaires, les bureaux et les ateliers.

A la une – Grève 7 mars 2023 : les syndicats appellent à une mobilisation reconductible

Une réforme structurelle pour relancer le marché européen

Face à la crise énergétique, des mesures doivent être prises pour relancer le marché européen de l’électricité. Pour cela, il est essentiel de remettre à plat le système actuel et d’instaurer un nouveau mécanisme de prix qui favorise les sources d’énergie renouvelable. Ainsi, il serait possible de mettre en place des incitations financières pour encourager les centrales à s’orienter vers le renouvelable et de limiter les aides aux producteurs fossiles.

En outre, il est nécessaire d’améliorer la transparence des marchés et d’accroître la surveillance des pratiques commerciales abusives. D’autres initiatives comme le déploiement de solutions intelligentes et la modernisation des réseaux de distribution pourraient également contribuer à améliorer le système.

Mais ces changements ne peuvent pas être faits du jour au lendemain. Ils devront être mis en œuvre progressivement jusqu’en 2023. Et si le marché européen de l’énergie veut survivre à cette crise, alors une profonde transformation est nécessaire.

Tous ces efforts permettront de garantir un approvisionnement fiable et durable en énergie, tout en assurant la sécurité et la stabilité des marchés.

Sujet qui pourrait vous plaire – Voici le générateur électrique solaire le plus vendu sur Amazon

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
🚨 Pour ne manquer aucune actualité de cesdefrance.fr (Citoyen en Slip), suivez-nous sur 👉 Google Actualités en ajoutant notre média à vos favoris.

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.