Descrozaille : la Loi qui va détruire le pouvoir d’achat des consommateurs au supermarché, tenez-vous prêts !

Dans un contexte d’inflation galopante, une nouvelle loi semble compliquer encore davantage la situation pour le consommateur français. Appelée loi Descrozaille, elle vise à équilibrer les rapports entre producteurs, industriels et grande distribution. Malheureusement, c’est le client qui pourrait en faire les frais.

La loi Descrozaille, un nouvel acteur dans la hausse des prix

Si l’inflation est déjà bien réelle sur les étiquettes de nos supermarchés (+16% en un an selon l’Insee), ce n’est que le début de l’escalade des prix. Le responsable ? La loi Descrozaille, votée en mars dernier par le Parlement. Son objectif principal est de renforcer la position des producteurs et des industriels dans leurs négociations avec la grande distribution.

Cette loi offre désormais le droit aux fournisseurs de stopper leurs livraisons en cas d’échec des négociations annuelles. Auparavant, en cas de désaccord, le contrat précédent devait être respecté, une sécurité pour les consommateurs qui n’est plus garantie. C’est une petite révolution pour les producteurs qui peuvent mieux défendre leurs intérêts, mais pour les consommateurs, c’est une autre histoire.

À lire aussi  Crédit immobilier : avec des taux à 3,5%, vous gagnerez jusqu'à 4m2 de pouvoir d'achat

➡️ Taux du Livret A en péril : Les épargnants face à la tourmente

Promotions et baisse de prix, la fin d’une époque ?

L’un des grands changements introduits par la loi Descrozaille est la limitation des promotions en supermarché. Ainsi, à partir du 1er mars 2024, les promotions sur les produits non-alimentaires seront plafonnées à 34%. Finies les offres alléchantes type “un article acheté = un article offert” ou encore “moitié prix sur ce produit”.

C’est un coup dur pour le budget des ménages qui va peser particulièrement lourd sur les articles les plus chers en supermarché, comme les produits d’hygiène ou d’entretien. En parallèle, sur les produits alimentaires, l’obligation pour les distributeurs de revendre les références avec une marge d’au moins 10% sera prolongée jusqu’en 2025. Le retour des produits à prix coûtant n’est donc pas pour demain.

Une loi pour le commerce équitable mais contre le consommateur

La loi Descrozaille vise à établir un rapport de force plus équitable entre les industriels, les producteurs et la grande distribution. Cependant, il semble que dans cette bataille, ce sont les consommateurs qui risquent d’être les grands perdants.

À lire aussi  Scandale d'État : La France est le 5ème pays le plus endetté du monde

Avec des promotions limitées, des marges maintenues et des contrats de fourniture qui peuvent être suspendus, la facture risque d’être salée lors des prochaines courses en supermarché. Reste à voir si cette loi permettra réellement de renforcer la position des producteurs et industriels et si ces derniers choisiront de répercuter une partie de leurs bénéfices sur les prix. Un pari risqué dans une période où le pouvoir d’achat est déjà mis à rude épreuve.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité
Denis Chatelin : expert financier

Je suis expert en économie, finance et investissement, passionné par l’analyse des marchés financiers et l’optimisation des investissements. En tant que pigiste, j’aime partager mes connaissances et mes conseils pour aider les lecteurs à prendre des décisions éclairées en matière d’investissement et de finances personnelles. Mon objectif est de rendre l’information financière accessible à tous et d’aider les gens à atteindre leurs objectifs financiers à long terme.