Toupargel placée en liquidation judiciaire, 1900 emplois supprimés

La société Place du Marché, anciennement connue sous le nom de Toupargel, a été placée en liquidation judiciaire vendredi, entraînant la suppression de 1 900 emplois. Le tribunal de commerce de Lyon a rendu cette décision, car aucun repreneur n’avait déposé d’offre malgré l’intérêt un temps manifesté par l’enseigne discount Tazita. Place du Marché, spécialisée dans la livraison à domicile de produits alimentaires, était en redressement judiciaire depuis octobre 2022.

Avec la hausse du nombre de faillites d’entreprises, le gouvernement qui se targuais de voir le taux de chômage en baisse fin 2022 (selon leur propre mode de calcul), devrait voir une recrudescence de licenciement au cours de l’année 2023.

Ce plan social est l’un des plus importants de ces derniers mois, après celui de l’enseigne textile Camaïeu en septembre (2 100 salariés) et la suppression de 1 200 emplois (sur 2 300) annoncée fin décembre chez Scopelec, groupe spécialisé dans les technologies de communication. Les salariés de Place du Marché ont réagi avec colère, désarroi et tristesse, car ils se retrouvent avec peu de perspectives de retrouver un emploi.

La situation de Place du Marché s’est dégradée rapidement après sa reprise en 2020 par les frères Léo et Patrick Bahadourian, actionnaires de l’enseigne Grand Frais, via la holding Agihold France. Les syndicats réclamaient une prime supralégale de 100 000 euros par salarié en raison du patrimoine des Bahadourian, classés 90e fortune de France en 2022 par le magazine Challenges.

Place du Marché avait changé de nom en 2021 pour étendre son offre au-delà du surgelé, vers les produits frais et l’épicerie. Malgré ces efforts, la société n’a pas réussi à maintenir sa clientèle âgée et à s’adapter à la concurrence sur le marché.

Notez cette publication