C’est officiel, Vivendi le groupe de Vincent Bolloré prend le contrôle de Lagardère, une alliance stratégique à succès

Dans une manœuvre audacieuse, Vivendi, dirigé par la famille Bolloré, vient de finaliser son rapprochement avec Lagardère, marquant une étape décisive dans l'histoire des médias français. Ce mouvement stratégique redessine le paysage médiatique et éditorial mondial, ouvrant des perspectives nouvelles pour le géant français des médias.

Une conquête médiatique majeure

L'annonce de mardi dernier confirme l'issue d'une longue attente : Vivendi détient désormais près de 60 % du capital de Lagardère, lui permettant d'exercer plus de 50 % des droits de vote. Ce rapprochement, fruit de plusieurs années d'efforts, fait de Vivendi un leader mondial de l'édition avec l'acquisition d'Hachette Livre, et renforce son réseau de distribution dans les gares et aéroports. Yannick Bolloré, à la tête de Vivendi, souligne cette réussite comme une opportunité exceptionnelle pour les deux groupes, dont les activités sont complémentaires tant en termes de produits que de présence géographique.

Un empire en pleine croissance

La fusion avec Lagardère propulse Vivendi dans une nouvelle dimension. Le groupe passe de 38 000 à environ 66 000 employés à l'international et prévoit une hausse de 72 % de son chiffre d'affaires, le hissant à 16,5 milliards d'euros. Cette expansion spectaculaire souligne l'ambition et la vision stratégique de Vivendi, déjà de marques influentes telles que Canal+ et le groupe Havas. Cependant, l'ombre d'une enquête de Bruxelles plane sur Vivendi, menaçant potentiellement le groupe d'une colossale, malgré la non-remise en cause de l'acquisition.

La saga d'une acquisition

L'aventure commence il y a trois ans et demi, lorsque Vincent Bolloré s'invite au capital de Lagardère. Les péripéties ne manquent pas : une série d'obstacles juridiques et réglementaires doivent être surmontés, culminant avec la Commission européenne imposant la cession de certaines activités. Malgré ces défis, le rapprochement se concrétise, illustrant la persévérance et la détermination de Vivendi à élargir son empire.

Répercussions et perspectives

Cette fusion n'est pas sans conséquence pour le paysage médiatique. “Nous ne pensions pas que cela serait aussi long”, confient Yannick Bolloré et Arnaud Lagardère dans un entretien croisé. Le rachat s'accompagne de changements notables dans la stratégie éditoriale de certains médias, notamment le JDD et Europe 1, et laisse présager de futures synergies entre les différentes entités du groupe. Arnaud Lagardère, bien que minoritaire, conserve un rôle central dans la gestion de son groupe.

Ce qu'il faut retenir : L'acquisition de Lagardère par Vivendi marque un tournant dans l'industrie médiatique et éditoriale. Elle symbolise non seulement la croissance d'un empire médiatique français, mais aussi l'évolution constante du paysage médiatique mondial. Vivendi, fort de cette nouvelle alliance, se positionne désormais comme un acteur majeur sur la scène internationale.

Tags associés à l'article : Vivendi, Lagardère, Médias, Édition, Hachette Livre, Yannick Bolloré, Arnaud Lagardère, Expansion d'entreprise, Industrie des médias, Économie française, Stratégie d'entreprise, Marché mondial des médias.

Si vous êtes un Citoyen en Slip, aidez-nous à grandir !

>
Denis Chatelin : expert financier

Je suis expert en économie, finance et investissement, passionné par l’analyse des marchés financiers et l’optimisation des investissements. En tant que pigiste, j’aime partager mes connaissances et mes conseils pour aider les lecteurs à prendre des décisions éclairées en matière d’investissement et de finances personnelles. Mon objectif est de rendre l’information financière accessible à tous et d’aider les gens à atteindre leurs objectifs financiers à long terme.