Financer sa formation professionnelle : découvrez les 5 aides disponibles !

Se former tout au long de sa vie est essentiel pour s’adapter aux évolutions du marché du travail et développer ses compétences. Cependant, le coût d’une formation professionnelle peut être un frein pour certaines personnes. Heureusement, il existe plusieurs dispositifs d’aides pour financer une formation professionnelle.

Aides individuelles à la formation

Le Compte Personnel de Formation (CPF) permet à toute personne active, dès l’âge de 16 ans, d’acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle. Le CPF est crédité en euros et peut être utilisé pour financer tout ou partie d’une formation qualifiante ou certifiante.

Les demandeurs d’emploi peuvent également bénéficier du Projet de Transition Professionnelle (PTP), qui finance des formations visant à changer de métier ou de secteur d’activité. Ce dispositif, anciennement appelé CIF (Congé Individuel de Formation), est accordé sous certaines conditions et peut couvrir jusqu’à 100% des frais de formation.

La bourse régionale de formation

Chaque région propose des aides financières pour les demandeurs d’emploi souhaitant suivre une formation professionnelle. Ces aides varient selon les régions et sont destinées à couvrir les frais pédagogiques, ainsi que, dans certains cas, les frais de transport et d’hébergement. Il est conseillé de se renseigner auprès de sa région pour connaître les dispositifs existants.

Aides pour les salariés

Les entreprises ont la possibilité de financer tout ou partie des formations de leurs salariés grâce au Plan de développement des compétences. Ce dispositif permet aux employeurs d’organiser et de prendre en charge les actions de formation de leurs collaborateurs, en fonction des besoins identifiés et des objectifs fixés.

Par ailleurs, les salariés peuvent également solliciter un Congé de Formation Professionnelle (CFP) dans le cadre d’un projet de reconversion ou d’évolution professionnelle. Cette aide financière est accordée par les Opérateurs de Compétences (OPCO) et varie en fonction de l’ancienneté du salarié dans l’entreprise.

À lire aussi  Rénovation énergétique : les marques de pompes à chaleur préférées des propriétaires exigeants

Le financement participatif

Pour ceux qui ne bénéficient pas d’aide de leur employeur ou des organismes publics, il est possible de faire appel au financement participatif. Plusieurs plateformes en ligne permettent de collecter des fonds auprès de particuliers ou d’entreprises, en échange de contreparties ou simplement par solidarité. Le succès de cette méthode dépend néanmoins de la capacité à mobiliser son réseau et à communiquer sur son projet.

Aides pour les entrepreneurs et travailleurs indépendants

Les travailleurs indépendants et les créateurs d’entreprise peuvent bénéficier de plusieurs dispositifs d’aide pour financer une formation professionnelle :

  • Le Fonds d’Assurance Formation (FAF) : chaque travailleur indépendant cotise à un FAF, qui est chargé de financer les actions de formation. Le montant de l’aide accordée dépend du secteur d’activité et des droits acquis.
  • L’Aide Individuelle à la Formation (AIF) : cette aide de Pôle Emploi s’adresse aux entrepreneurs inscrits en tant que demandeurs d’emploi. Elle peut financer jusqu’à 100% des frais de formation, dans la limite d’un plafond déterminé.
  • Le Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi (CICE) : ce dispositif permet aux entreprises de bénéficier d’un crédit d’impôt sur les dépenses liées à la formation de leurs dirigeants et salariés.

Aides pour les personnes en situation de handicap

Les travailleurs handicapés ont accès à des aides spécifiques pour le financement de leur formation professionnelle. L’Agefiph (Association de Gestion des Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées) propose notamment des prises en charge financière pour les formations qualifiantes, les bilans de compétences ou encore les formations préparatoires à la création d’entreprise.

Les aides des Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH)

Les MDPH sont également compétentes pour accompagner les personnes en situation de handicap dans leur projet de formation et proposer des aides financières adaptées à leurs besoins. Ces aides peuvent concerner les frais pédagogiques, mais également les frais liés à l’accessibilité de la formation (transport, hébergement, matériel adapté…).

À lire aussi  Glacière électrique : la meilleure façon de se rafraîchir pendant la canicule

Aides pour les jeunes sans emploi ni qualification

Les jeunes de 16 à 29 ans révolus en situation de décrochage scolaire ou professionnel peuvent bénéficier de dispositifs spécifiques. Le Parcours d’Accès aux Carrières de la Fonction Publique Territoriale, Hospitalière et d’État (PACTE) permet notamment de suivre une formation qualifiante en alternance, tout en travaillant dans un service public.

En outre, le Programme d’Accès à l’Emploi et à la Formation (PAEF) vise à accompagner les jeunes sans emploi ni qualification vers une insertion professionnelle durable, grâce à des parcours individualisés incluant des formations financées par les régions et les partenaires sociaux.

Ce qu’il faut retenir : il existe de nombreuses aides pour financer une formation professionnelle, que l’on soit salarié, demandeur d’emploi, travailleur indépendant, jeune sans qualification ou personne en situation de handicap. Il est important de se renseigner sur les dispositifs existants et de constituer un dossier solide pour maximiser ses chances d’obtenir un financement.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.