Alerte aux petits budgets : ces réformes d’octobre que vous ne pouvez pas ignorer !

Avez-vous déjà pris connaissance des nouveautés qui viennent bouleverser votre quotidien en ce début d'octobre ? Entre l'augmentation du plafond du livret d'épargne populaire, les modifications du prix du gaz ou encore les changements concernant certaines prestations sociales, il est primordial de s'y retrouver pour adapter au mieux votre budget. Découvrons ensemble ces évolutions.

Le gaz et l'épargne : deux sujets chauds pour votre portefeuille

Le prix du gaz se métamorphose. Le fameux prix « repère » du gaz, qui fluctue chaque mois sous l'égide de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), ne reste pas stable. Désormais, préparez-vous à payer 0,09324 euro (tarif TTC pour un kWh moyen) pour le , et à 0,11617 euro pour l'eau chaude et la cuisson. Cette variabilité mensuelle est une constante depuis la disparition des tarifs réglementés du gaz.

L'épargne n'est pas en reste avec une modification substantielle du plafond du livret d'épargne populaire. Si auparavant il se campait à 7700 euros, il culmine désormais à 10 000 euros. Avec un taux de rémunération attrayant de 6%, il reste un investissement alléchant, bien au-dessus du . Si l'on considère que 9 millions de Français possèdent un tel livret, une question se pose : pourquoi pas vous ? Surtout quand on sait que près de 18 millions pourraient en bénéficier.

Prestations sociales et alimentation : les changements à intégrer

Lorsqu'il s'agit des prestations sociales, de nombreux foyers attendent avec impatience les ajustements annuels. Si vous êtes bénéficiaire des aides personnalisées au logement (APL), sachez que ces dernières connaissent une revalorisation en ce début d'octobre. La référence ? L'indice de référence des loyers (IRL) évalué par l'INSEE. Avec une progression de 3,5% au second semestre 2023, les APL suivront cette hausse, procurant ainsi un léger soulagement à ceux qui en bénéficient.

Un autre point notable pour ceux qui touchent l'allocation aux adultes handicapés (AAH) : la déconjugalisation est désormais effective. En clair, le calcul définissant le montant de cette allocation se fera désormais sans tenir compte des revenus du conjoint. Une évolution majeure pour tous les bénéficiaires actuels et futurs.

Enfin, pour les amateurs de bonne baguette ou de pain complet au petit déjeuner, une information à mâcher : la teneur en sel de votre pain va décroître progressivement. Dès ce mois-ci, attendez-vous à ce que les pains dits « courants ou traditionnels » renferment 1,4 gramme de sel pour 100 grammes. Pour les pains spéciaux, le taux se positionne à 1,3 gramme et les pains de mie sont désormais à 1,2 gramme pour 100 grammes. Une initiative visant à favoriser une meilleure santé cardiovasculaire pour la population.

Face à ces changements, il est fondamental de rester informé pour adapter sa gestion financière, ses habitudes de consommation et anticiper les mois à venir.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
🚨 Pour ne manquer aucune actualité de cesdefrance.fr (Citoyen en Slip), suivez-nous sur 👉 Google Actualités en ajoutant notre média à vos favoris.
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.