C’est voté pour la réforme de l’AME ! Certaines familles ne bénéficieront plus de cette aide de la CAF

Le Sénat a voté un amendement majeur, bouleversant l’accès aux aides sociales pour les familles étrangères en France.

Un changement radical pour les aides sociales

La législation française s’apprête à connaître un tournant décisif. Le Sénat a récemment adopté un amendement qui vise à réformer l’accès aux aides sociales pour les étrangers résidant en France depuis moins de cinq ans. Cette décision impacte directement les allocations familiales et l’Aide Personnalisée au Logement (APL), des soutiens essentiels pour de nombreuses familles.

Porté par la majorité de droite du Sénat et présenté par Jacqueline Eustache-Brinio, sénatrice Les Républicains, cet amendement propose de remplacer l’actuelle Aide Médicale d’État (AME) par une Aide Médicale d’Urgence (AMU), limitant ainsi l’accès aux prestations sociales non contributives. Cette proposition s’inscrit dans une volonté plus large de durcissement des conditions d’accueil des immigrés en France.

Des répercussions importantes pour les familles

Cette réforme risque d’affecter gravement les familles bénéficiant des aides de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Jusqu’à présent, une résidence de six mois était suffisante pour prétendre à ces aides. Le nouvel amendement exige désormais une présence de cinq ans sur le territoire français, une mesure qui soulève de nombreuses inquiétudes et critiques, notamment de la part de la gauche.

À lire aussi  Scandale AAH : la Prime de Partage de Valeur (PPV) menace le montant de votre allocation CAF

Laurence Rossignol, sénatrice socialiste, exprime ses craintes :

« Il s’agit de décaler les allocations familiales, c’est-à-dire les allocations versées pour les enfants. On parle de personnes en situation régulière, qui travaillent, qui paient des cotisations Urssaf ».

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a quant à lui exprimé une réserve, notamment concernant l’allocation aux adultes handicapés, délivrant un avis de « sagesse » sur cette proposition.

Le débat sur l’AME : un enjeu de santé publique

La suppression de l’AME pour les sans-papiers et son remplacement par une aide médicale d’urgence suscite un vif débat. Alba Ventura, éditorialiste, critique cette mesure comme étant une « fausse bonne idée » pour des raisons humanitaires et de santé publique. Elle évoque l’exemple de l’Espagne, où une décision similaire avait mené à une surmortalité des étrangers et à des coûts accrus pour le système de santé public.

Le gouvernement se trouve donc à la croisée des chemins, devant concilier la gestion de l’immigration et l’impératif de santé publique. La décision finale, qui reviendra à l’Assemblée nationale, est attendue avec impatience et appréhension.

Un futur incertain pour les bénéficiaires

Alors que le Sénat a franchi un pas significatif dans la réforme des aides sociales, l’avenir de nombreux bénéficiaires de la CAF reste incertain. Cette réforme, si elle est adoptée par l’Assemblée nationale, pourrait redéfinir les conditions de vie de milliers de familles sur le sol français.

À lire aussi  L'Arabie Saoudite fait flamber le prix du pétrole : la Russie jubile, la France et l'Europe se préparent à une crise sans précédent

Entre les enjeux politiques et les impératifs sociaux, ce débat continue de susciter des réactions passionnées, reflétant les tensions et les défis d’une société en pleine mutation.

Tags: Réforme AME, Aides CAF, Amendement Sénat, Droits sociaux, Immigration, Politique française, Santé publique, Familles étrangères.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.