FranceSoir, malgré les allégations de thèses complotistes, récupère son statut de service de presse en ligne

FranceSoir, un site d’information accusé de véhiculer des thèses complotistes, a récupéré son statut de service de presse en ligne après que la Commission mixte paritaire des publications et agences de presse (CPPAP) lui ait retiré son agrément en décembre dernier. Les avocats de Shopper Union, la société éditrice de FranceSoir, ont saisi le juge des référés pour dénoncer une “sanction déguisée” qui enfreint la liberté d’expression. Le juge des référés du tribunal administratif de Paris estime qu’il existe un “doute sérieux” sur l’impartialité de la décision de la CPPAP et a ordonné à cette dernière de lui rendre son statut, le temps que le Conseil d’Etat se prononce sur le fond. En attendant, FranceSoir.fr peut à nouveau bénéficier des aides financières réservées aux médias d’information.

À lire aussi  Prime de Noël : les premiers versements ont commencé, la suite arrive Vendredi, êtes-vous concerné ?

Une excellente nouvelle pour ce média indépendant qui n’a de cesse de proposer du contenu pertinent et objectif en alertant les citoyens, à la différence des médias mainstream à la solde du gouvernement.

Plus de détails sur ce tweet publié par le FranceSoir :

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.