Grève du 16 février 2023 : les principales perturbations à prévoir

La cinquième journée de manifestation contre la réforme des retraites a démarré ce jeudi 16 février 2023. Des cortèges se forment partout en France et l’intersyndicale nationale s’est rassemblée à Albi pour une grande mobilisation. Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, appelle à maintenir la grève tant que le gouvernement n’aura pas retiré sa réforme. Le mouvement va provoquer des perturbations dans plusieurs domaines, notamment dans l’aérien et dans le ferroviaire. Découvrons les conséquences attendues.

Une journée de blocage des voies étudiantes

Les étudiants font partie des plus engagés dans la mobilisation contre la réforme des retraites. Ainsi, plusieurs lycées et universités sont bloqués ce jeudi matin. À Toulouse, le Lycée Ozenne et l’université Jean-Jaurès sont concernés. Des élèves et des étudiants font face aux forces de l’ordre avec des pancartes et des mégaphones, scandant « Même si Macron ne le veut pas, nous on est là ! ». Une assemblée générale est organisée à 14 heures sur le site, afin de décider la suite à donner au mouvement.

Des perturbations à prévoir dans le trafic aérien et ferroviaire

Cette journée de mobilisation cause des perturbations dans l’aérien, plus importantes que celles constatées dans le transport ferroviaire. Les aéroports de Toulouse, Montpellier, Marseille et Nantes seront touchés par les grèves. La DGAC a exigé que les compagnies annulent 20 % des vols prévus. Air France assure qu’il y aura 9 vols sur 10 jeudi sur les vols court et moyen-courriers, et la totalité des vols long-courriers.

À lire aussi  Emploi des seniors : les négociations sont un échec «Le bilan n'est pas du tout satisfaisant»

Du côté du rail, le trafic des TGV devrait être relativement peu impacté. En effet, la SNCF annonce un trafic quasi normal des TGV INOUI et OUIGO (4 trains sur 5 en moyenne, soit 2 trains sur 3 province à province). Pour les Intercités, elle prévoit plus d’un train sur deux en circulation, et pour les TER, seulement une demi-dizaine de trains sur deux.

Pour autant, il est conseillé aux voyageurs qui le peuvent d’annuler ou de reporter leurs déplacements prévus ce jeudi 16 février.

De nombreuses villes engagées dans le mouvement

Plusieurs villes vont accueillir des manifestations à travers le pays :

  • Toulouse : le cortège s’est élancé à 10 heures ce matin. Il part du métro Saint-Cyprien République et se dirige vers Compans-Cafarelli.
  • Albi : Le point de ralliement sera avenue François Verdier. L’ensemble des responsables des syndicats s’y retrouveront à 14 heures et 30.000 à 40.000 personnes sont invitées.
  • Maubeuge : Un premier cortège se met en marche dès ce matin. La mairie affiche sa solidarité et un mur de messages de soutien a été installé.
  • Paris : Anne Hidalgo a fait déployer des banderoles sur l’Hôtel de Ville pour exprimer son soutien à la manifestation.

D’autres centaines de rassemblements sont prévus partout en France, dont ceux déjà présents depuis plusieurs jours devant les lycées et les universités. Ces étudiants ont eu beaucoup d’impact dans la mobilisation et plusieurs s’engagent pour continuer le combat.

À lire aussi  Emploi : Voici les 6 métiers les plus recherchés par les recruteurs français en 2024

Un appel à rester mobilisé ?

Même si la mobilisation est en baisse aujourd’hui par rapport aux jours précédents, Philippe Martinez invite à maintenir la grève tout au long du conflit. Selon lui, « la rue doit pouvoir donner son avis sur un projet qui ne répond pas aux attentes » et « la mobilisation sera là tant que le gouvernement ne retirera pas sa réforme ».

Les manifestants de toutes les villes ainsi que ceux rassemblés à Albi espèrent faire entendre leur voix et obtenir des changements.

En attendant, la population française attend le dénouement de cette situation sans précédent et les différentes parties doivent trouver des compromis pour sortir de la crise.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.