Nouveau coup dur pour les bénéficiaires de l’AAH : déjà fragilisés, l’État les achève avec cette réforme

Les dernières annonces du gouvernement ont de quoi inquiéter les milliers de personnes en situation de handicap en France. La suppression de l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS) dévoilée par Gabriel Attal, le nouveau Premier ministre, risque de plonger dans une précarité accrue les bénéficiaires de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). Cette réforme, qui intervient dans un contexte déjà tendu, soulève de nombreuses interrogations et inquiétudes.

Une réforme aux lourdes conséquences

La fin de l’ASS, annoncée le 30 janvier par le Premier ministre, a fait l’effet d’une bombe parmi les allocataires. “Cette mesure va directement impacter environ 350 000 personnes”, selon les estimations du site Faire-face.fr, spécialisé dans l’information sur le handicap. Parmi eux, les bénéficiaires de l’AAH qui percevaient également l’ASS sont particulièrement concernés.

La CAF rappelle qu’en 2017, une règle interdisant le cumul de l’AAH et de l’ASS avait été instaurée, mais une exception avait été faite pour ceux qui bénéficiaient déjà de ces allocations. Aujourd’hui, ils sont près de 15 000 à être dans cette situation, percevant jusqu’à 1 516 euros par mois grâce à ce cumul.

À lire aussi  Bénéficiaires du RSA à La Réunion : Votre allocation pourrait être menacée

La fin de cette allocation spécifique signifie pour eux la perte d’une part significative de leurs revenus.

Le RSA, une alternative inadaptée

Le basculement de l’ASS vers le RSA, envisagé comme solution de remplacement, ne constitue pas une alternative viable pour les titulaires de l’AAH. Les critères de revenus pour bénéficier du RSA sont en effet bien inférieurs à ceux de l’ASS. “Une personne seule doit gagner moins de 1 271,90 euros pour l’ASS contre seulement 607,75 euros pour le RSA,” souligne Faire-face.fr. De plus, le montant de l’AAH dépasse le plafond autorisé pour percevoir le RSA, rendant de facto les bénéficiaires de l’AAH inéligibles à cette aide.

La suppression de l’ASS et l’inéligibilité au RSA pour les bénéficiaires de l’AAH posent la question de l’avenir financier de ces personnes déjà fragilisées. L’espoir réside dans une prise en compte spécifique de leur situation par le gouvernement, mais aucune dérogation n’a pour l’instant été annoncée.

Face à cette incertitude, une mobilisation s’organise avec la mise en ligne d’une pétition demandant le maintien de l’ASS pour les personnes concernées, afin d’éviter un impact dévastateur sur leur quotidien.

À lire aussi  Chèque bois énergie : on connait enfin le montant de la prime

En conclusion, la suppression de l’ASS vient ajouter une couche d’incertitude et de difficultés pour les bénéficiaires de l’AAH, déjà confrontés à de nombreux défis. Cette réforme, loin d’être anodine, nécessite une attention particulière et des mesures d’accompagnement spécifiques pour éviter de plonger dans une précarité encore plus grande des milliers de personnes en situation de handicap.

Tags associés à l’article : AAH, ASS, RSA, handicap, précarité, réforme, solidarité, gouvernement, allocation.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.