Pouvoir d’achat : pas de vacances cet été pour la moitié des Français

Des plages aux montagnes, les vacances d’été en France ont toujours été une période de détente et de découverte. Cette année, le tableau est moins idyllique avec près de la moitié des Français contraints de renoncer à cette parenthèse enchantée. Entre inégalités socio-économiques et désirs de décaler les escapades, cet été risque de connaître des stations balnéaires moins bondées.

Les disparités socio-économiques creusent leur sillon

D’après un sondage Cluster 17 pour Le Point, seulement 53% des Français ont l’intention de prendre des vacances estivales cette année. En creusant davantage, nous observons que 47% de ceux qui resteront chez eux le font par manque de moyens financiers. Selon les données, cette proportion a baissé de 9 points par rapport à l’année précédente.

L’enquête met également en exergue les fractures profondes au sein de la population française. Les ouvriers sont trois fois plus nombreux (63%) à ne pas partir que les cadres (21%). De la même manière, les artisans, commerçants, et chefs d’entreprise (57%), ainsi que les retraités (53%), sont également nombreux à ne pas prendre la route des vacances.

Les jeunes âgés de 18 à 24 ans, malgré des budgets souvent serrés, sont les plus nombreux à partir (75%), suivis des 25-34 ans (59%). En revanche, seulement un tiers des personnes de plus de 75 ans envisage de voyager cet été.

À lire aussi  Aide alimentaire 2023 : ce que vous devez absolument savoir pour en bénéficier

À lire aussiVacances en Corse : cet hôtel pas cher bénéficie d’un emplacement exceptionnel aux portes d’Ajaccio

Partir en vacances d’été deviendrait-il un luxe ?

Au fil des années, s’évader pendant l’été semble devenir un luxe pour certains. L’Observatoire des inégalités rapporte que 40% des Français ne partiront pas cet été. Dans cette catégorie, 69% ont des revenus faibles et 44% sont des ouvriers. Cela s’aligne avec les données montrant que ceux avec des revenus supérieurs à 5 000 euros sont beaucoup plus susceptibles de partir (76%) par rapport à ceux gagnant moins de 1 000 euros (77% ne partiront pas).

En parallèle, six députés de la Nupes ont plaidé pour une politique publique pour un « droit aux vacances », considérant le nombre croissant de Français ne pouvant pas s’offrir ce répit.

Au-delà des finances : d’autres raisons de rester chez soi

Ce n’est pas uniquement l’aspect financier qui entre en jeu. Certains Français choisissent de ne pas partir pendant l’été pour différentes raisons. Selon le sondage, 27% préfèrent voyager à une autre période de l’année, 18% n’ont simplement pas envie de partir, tandis que 8% ne disposent pas de congés.

À lire aussi  Est-ce que 3000 euros est un bon salaire ?

L’alternative : des découvertes locales

Pour ceux qui restent, la France regorge de trésors locaux souvent méconnus. Par exemple, les Gorges du Verdon offrent une expérience magnifique à travers la location d’un bateau électrique pour 40€ de l’heure. Cela permet d’explorer les gorges sans effort, tout en admirant des paysages à couper le souffle. Même si c’est une alternative moins exotique qu’un voyage à l’étranger, cela reste un moyen de s’évader sans se ruiner.

En conclusion, les vacances d’été en France sont marquées cette année par une baisse du nombre de vacanciers. Cela met en lumière les inégalités croissantes et le besoin d’une réflexion sur l’accès aux vacances pour tous.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.