Pass Navigo : comment obtenir le remboursement de 37,60 euros ? (jusqu’à 112,80 €)

Alors que les transports publics franciliens se sont retrouvés confrontés à une dégradation soudaine et brutale de la qualité du service entre septembre et décembre 2022, la Région Île-de-France a annoncé ce jeudi 9 février 2023 un remboursement pour tous les titulaires d’un Pass Navigo. Les abonnés ayant acheté 3 forfaits mensuels sur les 4 derniers mois de l’année 2022 bénéficieront ainsi d’un remboursement d’un demi-mois jusqu’à 37,60 euros, soit la moitié de l’abonnement mensuel au Pass Navigo avant l’augmentation des tarifs en janvier 2023.

Certains usagers des lignes RER B et D pourront même cumuler jusqu’à 112,80 euros de remboursement, comme l’explique nos confrères de chez 20minutes.

Ces paiements représentent environ 67 millions d’euros, montant correspondant aux sommes non versées à la RATP pour le service qui n’a pas été réalisé durant cette période. Un système de demande de remboursement sera mis en place dès le 14 mars 2021 par Île-de-France Mobilités, autorité organisatrice des transports publics franciliens. Il suffira alors de communiquer son numéro de Pass Navigo ou tout relevé bancaire attestant un paiement, afin de recevoir sa compensation.

A lire aussi – Prime alimentation 2023 : quand et comment en bénéficier ?

Une indemnisation supplémentaire pour les usagers des RER B et D

Les voyageurs utilisant régulièrement les RER B et D disposent également d’une possibilité de dédommagement additionnel. En effet, ceux qui ont bénéficié d’une régularité inférieure à 80 % sur leur axe durant plusieurs mois peuvent obtenir une indemnisation supplémentaire de 7 millions d’euros. Pour ce faire, il faudra présenter une attestation de domicile ou d’employeur ainsi qu’un justificatif de l’achat de titres de transport mensuels entre septembre et décembre 2022.

À lire aussi  3 astuces pour réduire votre budget Noël grâce aux produits réutilisables

Quels tronçons du RER B et D concernés ?

L’indemnisation supplémentaire applicable aux usagers des RER B et D concerne quatre tronçons de la ligne B et un tronçon de la ligne D. Il s’agit des sections suivantes :

  • Ligne B : St-Rémy-les-Chevreuse – Gare du Nord, Mitry-Claye – La Plaine-Stade de France, Robinson – Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Saint-Rémy-lès-Chevreuse – Gare du Nord.
  • Ligne D : Creil – Gare du Nord.

Comment pouvez-vous demander votre remboursement ?

Si vous souhaitez obtenir une compensation financière, vous devrez vous rendre sur le portail internet d’Île-de-France Mobilités, qui ouvrira le 14 mars 2023. Vous aurez alors un délai d’un mois pour y effectuer votre demande. Votre espace personnel vous permettront de présenter votre numéro de Pass Navigo ainsi que vos relevés bancaires, afin de récupérer les 37,60 euros correspondants au demi-mois d’abonnement non versés.

En ce qui concerne les usagers des RER B et D, vous devrez joindre à votre dossier une attestation de domicile ou d’employeur prouvant l’utilisation régulière de ces axes et justifier de l’achat de titres de transport mensuels entre septembre et décembre 2022. Après validation, vous recevrez alors les 7 millions d’euros correspondant au remboursement supplémentaire.

Navigo : Quel avenir pour les Franciliens ?

La somme annoncée par Île-de-France Mobilités est loin de compenser la dégradation du service des transports publics franciliens, constatée durant ces 4 derniers mois. Néanmoins, elle se veut être une forme de satisfaction pour les usagers, qui attendaient depuis longtemps cette indemnisation. Cependant, Valérie Pécresse espère bien un retour à la normale dans les métros en avril 2023. Alors que la crise sanitaire a fortement impacté le marché de l’emploi, les difficultés de recrutement qui ont entrainées ces dysfonctionnements semblent loin d’être résolues.

A lire aussi – Bonus vélo électrique 2023 : les aides à l’achat ont élargies

Les Franciliens seront donc amenés à subir encore un certain temps les conséquences de ce manque de personnel sur le réseau de transports d’Île-de-France. Une situation compliquée qui pourrait s’aggraver si aucune amélioration ne se fait ressentir à court terme et dont l’impact pourrait venir perturber le quotidien des habitants de la capitale et alentours. Une épreuve que les Franciliens auront encore à affronter au cours des prochains mois.

Sources

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.