1. /
  2. Emploi
  3. /
  4. Devenir gestionnaire de paie...

Devenir gestionnaire de paie : ce qu’il faut savoir

Avez-vous un sens de l’organisation et une logique sans faille ? Vous affectionnez les chiffres et tout ce qui touche à l’administratif ? Le métier de gestionnaire de paie est peut-être pour vous. Il s’agit d’un poste à responsabilités, intéressant et passionnant quand vous aimez être au service d’une entreprise avec plusieurs employés.

Dans cet article, vous allez en apprendre plus sur le métier de gestionnaire de paie qui tourne principalement autour du bulletin de salaire, mais pas seulement.

Quel est le métier de gestionnaire de paie ?

Pour un établissement professionnel, ce poste à une forte importance. Son rôle est indispensable à la bonne organisation de la société. 3 missions lui sont confiées, les voici :

  • La création des fiches de paie : il doit collecter, analyser et traiter toutes les données mensuelles des salariés (congés, absences, heures supplémentaires et temps de travail). Ce sont ses informations qui permettent par la suite de calculer la rémunération et enfin, d’éditer le bulletin.
  • La gestion administrative des employés : il doit créer les fiches de poste, rédiger les contrats de travail, calculer les indemnités et solde tout compte en cas de départ et il a également la responsabilité des embauches et des sorties.
  • Compréhensions des missions RH : il a une vision globale de la situation sociale de toute l’entreprise, il connaît la masse salariale en pilotant les entrées et les sorties des collaborateurs.

Qualités requises pour devenir gestionnaire de paie

  • Logique ;
  • Méthodique ;
  • Rigoureux ;
  • Organisé ;
  • Bonne résistance au stress ;
  • Discret ;
  • Curieux ;
  • Bon relationnel ;
  • Accessible ;
  • Bilingue anglais ;
  • Maîtrise des logiciels concernés.

Cette profession vous correspond-elle ? Une formation de gestionnaire de paie en ligne, peut vous aider dans une reconversion professionnelle.

À quoi ressemble une fiche de paie en 2022 ?

Depuis le 1er janvier 2022, la fiche de paie simplifiée subit quelques mises à jour par un arrêté de décembre 2021. En effet, contrairement aux cotisations salariales et patronales qui restent identiques, le SMIC et le taux de la réduction Fillon, eux, sont modifiés. Afin de faciliter les informations à remplir sur la déclaration d’impôt sur le revenu, la partie concernant l’impôt sur le bulletin de salaire est changée. À présent, il doit être affiché ainsi :

  • Le Net à payer avant impôt ;
  • Le montant net imposable ;
  • Le montant net des heures complémentaires et supplémentaires ;
  • Le cumul des 3 montants ci-dessus.

Concernant le reste des données, il est toujours lisible :

  • La section santé ;
  • Les accidents du travail ou maladies professionnelles ;
  • La retraite ; Le chômage ;
  • Les cotisations professionnelles et patronales (plus obligatoires) ;
  • La CSG et la CRDS ;
  • Les allègements divers de cotisations ;
  • L’impôt sur le revenu ;
  • Le prélèvement à la source.

Peut-on éditer soi-même une fiche de paie ?

Seuls les salariés d’une entreprise reçoivent une fiche de paie. Un autoentrepreneur, par exemple, n’en reçoit pas et ne peut pas en faire. Étant embauchée comme prestataire externe à la société, il doit créer une facture avec des mentions spécifiques au statut d’auto entrepreneur. Pour conclure, le seul à pouvoir générer un bulletin de salaire est un employeur. Il peut le faire lui-même dans le cas d’une petite structure avec peu de salariés ou alors à plus grande échelle, c’est le gestionnaire de paie qui détient cette responsabilité.

5/5 - (1 vote)