Attention, avant d’acheter ou de revendre de l’or il faut connaître ces astuces

Tout le monde peut investir pour chercher à réaliser un bénéfice. Pour ce faire, certaines personnes privilégient des valeurs refuges comme l'or. On peut réaliser de bonnes plus-values en revendant son or des années plus tard si sa valeur a continué à croitre.

La fiscalité pour l'achat d'or

Lorsque l'on achète de l'or physique, c'est-à-dire des pièces d'or d'après 1800 ou des lingots, il n'y a aucune taxe ou imposition. On ne paye pas de TVA sur le montant de cet achat. En revanche, si l'on achète des pièces d'or de collection, qui datent d'avant 1800, dans ce cas-là, il y aura la taxe de 20 % de la TVA. Ces pièces là sont véritablement destinées à un sage de collection et non pas pour en faire réellement un investi courant ou à considérer comme un moyen de paiement.

En revanche, cela ne concerne que l'or physique. Si l'on souhaite investir en achetant ce que l'on appelle de l'or papier, c'est-à-dire des actions, des trackers ou des actifs boursiers par exemple. Dans cette situation, il n'y a pas de taxes, mais des frais classiques de transactions peuvent exister selon la méthode par laquelle on va acheter ces produits ou l'intermédiaire par lequel on passe.

Les frais à prévoir en cas de revente de votre or

Il n'y a pas beaucoup de frais à prévoir à l'achat de cet investissement, en revanche, cela s'applique lors de la revente. Au moment même où l'on souhaite justement réaliser une plus-value. Pour la vente d'or physique, il existe deux possibilités, soit la taxe forfaitaire, soit le régime de la plus-value. La taxe forfaitaire est une taxe fixe de 11 % sur le montant de la transaction. Elle ne prend pas en compte l'éventuel bénéfice que vous pouvez tirer de la vente du bien par rapport à son prix d'achat.

La taxation au régime de la plus-value, elle, fonctionne justement sur cette petite marge que l'on peut se faire au moment de la revente. C'est une taxe de 36,2 %, cependant, elle bénéficie d'un abattement de 5 % par année de détention au-delà de la troisième année. Concrètement, après 22 ans, la vente d'or sera donc exonérée d'impôts. Cela fait vraiment un investissement à long terme, mais dans le cadre d'un héritage ou d'un investissement lorsque l'on est jeune, cela peut être intéressant. De plus, il faut savoir que les particuliers ont le choix entre la taxation à la plus-value ou bien la taxe forfaitaire. On peut donc faire une simulation pour trouver la solution la plus rentable avant de vendre.

L'or est-il un investissement stable ?

L'avantage principal de l'or est que c'est une valeur refuge. L'or est un métal précieux dont les propriétés lui permettent de conserver sa valeur au fil du temps. Ainsi, l'or sera toujours une matière première convoitée et précieuse et la valeur d'un lingot d'or reste stable. C'est notamment pour cela que certaines personnes choisissent d'investir dans l'or en période de crise. Cela permet de placer son argent dans une valeur stable qui saura rester haute même pendant une forte période d'.

Cependant, avant de se lancer dans cet investissement, il est bon de connaître la fiscalité qui y est rattachée.

A lire aussi7 idées d'investissement qui rapportent de l'argent tous les mois

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
🚨 Pour ne manquer aucune actualité de cesdefrance.fr (Citoyen en Slip), suivez-nous sur 👉 Google Actualités en ajoutant notre média à vos favoris.
Denis Chatelin : expert financier

Je suis expert en économie, finance et investissement, passionné par l’analyse des marchés financiers et l’optimisation des investissements. En tant que pigiste, j’aime partager mes connaissances et mes conseils pour aider les lecteurs à prendre des décisions éclairées en matière d’investissement et de finances personnelles. Mon objectif est de rendre l’information financière accessible à tous et d’aider les gens à atteindre leurs objectifs financiers à long terme.