1. /
  2. L'économie sociale
  3. /
  4. Procédure de divorce :...

Procédure de divorce : comment choisir son avocat ?

Vous êtes sur le point d’entamer une procédure de divorce et vous ne savez pas comment choisir un avocat qui sera à la hauteur pour défendre vos intérêts financiers ? Vous devez savoir qu’il est important de prendre en compte certains critères lors de la sélection de celui-ci. Cet article va vous guider sur le choix de votre avocat pour votre procédure de divorce.

Une bonne capacité d’écoute et une grande disponibilité

Lorsque vous devez contacter un avocat pour divorce, à Paris ou ailleurs en France, vous devez avant tout vous assurer que celui-ci a une très bonne capacité d’écoute. En effet, un bon avocat doit être très attentif vis-à-vis de son client et prendre le temps de lui poser toutes les questions qui lui permettront de mieux comprendre la situation. L’écoute fait partie des qualités premières d’un bon avocat pour divorce, si vous remarquez que le vôtre n’est pas assez attentif et qu’il ne vous pose pas assez de questions, alors changez immédiatement d’avocat.

La disponibilité est aussi un critère très important à prendre en compte lors de votre choix car cela ne sert à rien de choisir un avocat que vous ne pouvez même pas joindre au téléphone. Votre avocat doit être disponible à chaque fois que vous avez besoin de lui et répondre régulièrement à vos mails et appels. Le fait qu’il ne soit pas joignable quand vous essayez de le contacter peut signifier qu’il n’a pas le temps pour votre dossier ou qu’il ne le prend pas au sérieux.

À lire aussi : Le divorce des seniors, tout ce qu’il faut savoir

Une bonne capacité de communication

Votre avocat doit aussi avoir une bonne capacité de communication, car il doit constamment échanger avec vous. Il doit être à votre écoute de manière permanente, vous conseiller et prendre le temps de répondre aux différentes questions que vous lui poserez. Cette capacité de communication influe aussi bien sur sa disponibilité que sur la procédure de divorce. L’avocat doit vous tenir constamment au courant de l’évolution de la procédure de divorce et du déroulement des prochaines étapes.

Étant donné que vous êtes le principal concerné du dossier, il est donc anormal que vous ne soyez pas mis au courant de l’état d’avancement de votre propre dossier. Cette bonne communication et ce contact permanent avec votre avocat vous procurera un sentiment de bien-être,  car vous savez que vous pourrez entièrement compter sur sa présence.

La rémunération de l’avocat

C’est également un critère à ne pas négliger sinon vous risquez d’y laisser des plumes. Il est important que vous sachiez que lorsqu’il s’agit d’une procédure de divorce, la rémunération dépend du nombre d’heures que l’avocat prend pour traiter votre dossier. S’il s’agit de divorce avec consentement de chacune des deux parties alors l’avocat peut vous proposer un forfait en ce qui concerne sa rémunération.

Notez qu’il est obligatoire de conclure avec votre avocat une convention d’honoraires. C’est une sorte de contrat qui vous donne une estimation de la somme que vous devriez payer à l’avocat et qui vous permet d’éviter les mauvaises surprises. Évitez un avocat qui vous taxe certaines sommes sans justificatifs valables et sans aucune base.

Emprunter de l’argent pour financer les frais de divorce

C’est en effet possible mais pas toujours nécessaire. Emprunter de l’argent pour financer les frais d’avocats liés à une procédure de divorce peut entrainer un coût supérieur à ce que vous pouvez obtenir. Pour cela il vous suffit de souscrire un crédit de consommation.

Si vous en revanche votre situation financière est critique mais que vous n’avez pas d’autres solutions que d’emprunter, alors nous vous conseillons de faire une demande de rachat de crédits ou de vous tourner vers un organisme de crédit municipal proche de chez vous.

Notez cette publication