Budget 2024 : Bruno Le Maire vise l’excédent des opérateurs de l’État pour financer la loi de finances

En établissant la loi de finances pour 2024, Bruno Le Maire se focalise sur l’exploitation d’une trésorerie dormante conséquente chez les opérateurs de l’État. L’objectif ? Accélérer le désendettement de la France.

Une trésorerie généreuse chez les opérateurs de l’État

D’après une revue des dépenses publiques, le gouvernement a remarqué une trésorerie conséquente chez les opérateurs de l’État tels que le CNRS, Pôle emploi, ou encore Météo-France. Selon les déclarations de Bruno Le Maire, l’excédent de trésorerie chez ces entités serait de 2,5 milliards d’euros. Notons que ces structures ont joui de taxes affectées sécurisant leurs recettes et du soutien du plan de relance.

Un objectif clair : accélérer le désendettement du pays

Face à cette situation, le ministre de l’économie et des finances a émis le souhait d’économiser, dès le budget 2024, la moitié de ces excédents, soit plus d’un milliard d’euros. Ce faisant, il met l’accent sur l’accélération du désendettement du pays, une nécessité urgente étant donné que la dette publique de la France a dépassé les 3 000 milliards d’euros au premier trimestre 2023.

À lire aussi  Les propriétaires immobiliers, les vaches à lait du système fiscal français

Pas de nouvelles aides financières pour les ménages les plus modestes

En parallèle, Bruno Le Maire a signalé qu’il n’y aurait pas de création de nouvelles aides financières destinées aux ménages les plus modestes. Selon lui, des mesures d’aide existantes, telles que les chèques énergie, sont déjà en place pour soutenir ces foyers.

➡️ A lire aussi – Prime alimentation 2023 : quel montant, quand et comment la toucher ?

Un premier pas vers une gestion plus stricte des finances publiques

Ce projet de loi de finances pour 2024, qui sera présenté fin septembre, marque le début d’une gestion plus stricte des finances publiques. Le ministre a clairement énoncé que le budget de l’État en 2024 marquera une réduction des dépenses publiques. Cette initiative se révèle essentielle face à la situation actuelle, où la charge de la dette est devenue le premier poste de dépense de l’État.

Ce qu’il faut retenir : l’approche de Bruno Le Maire se focalise sur le rétablissement des finances publiques par la réduction des dépenses et l’accélération du désendettement du pays, tout en exploitant efficacement les ressources disponibles.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.