Alerte facture électrique : préparez-vous à une augmentation de 10% en Février !

Votre facture d'électricité est sur le point de connaître une hausse significative. Bien que les prix sur les marchés de gros aient connu une baisse, les tarifs réglementés de vente pourraient voir une augmentation de 10 % dès le 1er février. Cette situation paradoxale s'explique principalement par une hausse des taxes, selon les informations de la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Une évolution inattendue des tarifs malgré la baisse des prix de marché

Malgré une diminution des coûts de l'électricité sur les marchés de gros en 2023, un ajustement des tarifs réglementés de vente (TRVE) est prévu. La CRE, dans sa fonction d'organe indépendant, a récemment proposé des évolutions tarifaires qui seront discutées avec les fournisseurs et les associations de consommateurs.

Ces ajustements incluent une légère hausse de 0,01 % du tarif (hors taxe) pour les ménages, représentant une augmentation de 0,02 €/MWh HT pour les tarifs bleus résidentiels, et une baisse de 3,67 % pour les professionnels, soit une diminution de 8,01 €/MWh HT pour les tarifs bleus professionnels.

“La crise des volumes des années précédentes s'est transformée en crise des prix, mais nous voyons une amélioration significative”, a déclaré Emmanuelle Wargon, présidente de la CRE.

La fiscalité, facteur clé de l'augmentation des tarifs

“Les prix sur les marchés ont beaucoup baissé en 2023, mais cela ne se reflète pas dans les tarifs finaux en raison de la fiscalité”, a précisé Emmanuelle Wargon. En effet, l'augmentation des taxes, conformément à l'article 92 de la loi de finances pour 2024, permet au gouvernement de majorer le tarif de l'accise sur l'électricité.

Cette majoration pourrait entraîner une hausse de 10 % TTC pour les clients résidentiels et de 6,20 % TTC pour les clients non résidentiels, se traduisant par une augmentation moyenne de 130 € par an sur la facture des particuliers.

L'impact de la guerre en Ukraine et les décisions gouvernementales

“Nous attendons de connaître le niveau de taxe précis fixé par le gouvernement pour définir un calcul TTC adéquat”, a ajouté Emmanuelle Wargon. Il est essentiel de rappeler que, avant le conflit en Ukraine, le tarif de l'accise était de 32,44 € le MWh pour les particuliers. Depuis, il a été réduit à 1 € le MWh grâce au bouclier tarifaire, une mesure temporaire mise en place en février 2022.

Cependant, avec une augmentation prévue de 10 % au 1er février, les tarifs de l'électricité s'élèveraient à environ 39 % sur un an, incluant déjà des hausses de 15 % en février 2023 et de 10 % en août 2023. Le gouvernement de Gabriel Attal doit maintenant trancher sur cette question épineuse.

Tags associés : électricité, hausse des prix, fiscalité, CRE, tarifs réglementés, marché de gros, gouvernement, taxe, bouclier tarifaire, guerre en Ukraine, consommation énergétique.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
🚨 Pour ne manquer aucune actualité de cesdefrance.fr (Citoyen en Slip), suivez-nous sur 👉 Google Actualités en ajoutant notre média à vos favoris.
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.