Salaire : ces fonctionnaires vont bénéficier d’une augmentation salariale de 640 euros par an

C’est une nouvelle qui devrait réjouir bon nombre d’agents de la fonction publique. Au moins 29 000 d’entre eux vont toucher, dès ce mois de décembre, une indemnité de résidence spécifique. Cette mesure, destinée à faciliter le logement des fonctionnaires dans des zones proches de la frontière suisse, va leur permettre de bénéficier d’une augmentation de rémunération minimale de 640 euros par an.

Une augmentation significative pour les agents frontaliers

Une belle opportunité se présente pour les fonctionnaires résidant près de la frontière suisse. En effet, grâce à un décret publié le 13 décembre au Journal officiel, environ 29 000 agents de la fonction publique dans 133 communes de l’Ain et de la Haute-Savoie bénéficieront d’une hausse de salaire minimale de 640 euros par an. Cette mesure, initialement prévue pour 61 communes, a été étendue pour soutenir les agents face à un marché immobilier tendu, exacerbé par la proximité avec Genève.

« Engagement tenu. Merci de soutenir le pouvoir d’achat de nos agents publics et de reconnaître la spécificité de notre territoire frontalier », a déclaré Antoine Armand, député Renaissance de Haute-Savoie, sur le réseau social X.

Des communes comme Les Contamines-Montjoie, Abondance et Saint-Gervais-les-Bains figurent parmi les bénéficiaires. Cette indemnité de résidence, équivalant à 3% du traitement indiciaire des agents, sera versée dès décembre.

La réponse à des difficultés de logement et de recrutement

Les difficultés de recrutement et d’accès au logement dans ces régions ont motivé cette décision gouvernementale. Confrontées à la concurrence des salaires genevois et à des moyens de transport transfrontaliers en expansion, ces communes subissent des tensions sur le marché du logement. Ces problèmes ont des répercussions directes, comme la fermeture de lits dans les hôpitaux et les Ehpad, ou encore des postes non pourvus dans la gendarmerie et les services des collectivités territoriales.

À lire aussi  Handicap : la liste complète des aides pour installer un monte-escalier en 2023

Force ouvrière, dans un communiqué, souligne l’urgence de répondre à la crise du logement et à la paupérisation des agents de la fonction publique. Parallèlement, le gouvernement a lancé une mission plus large sur le logement des fonctionnaires, confiée à David Amiel (Renaissance), dont les propositions sont attendues début 2024.

Cette initiative reflète une prise de conscience du gouvernement sur les défis auxquels sont confrontés les fonctionnaires dans certaines régions. Elle représente un pas significatif vers l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, tout en reconnaissant les particularités de ces territoires frontaliers.

Tags associés à l’article : Fonction publique, augmentation de salaire, indemnité de résidence, Haute-Savoie, Ain, frontière suisse, marché immobilier, gouvernement, Stanislas Guerini, Antoine Armand, Force ouvrière, David Amiel, logement des fonctionnaires, crise du logement.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.