Vacances, SPA et inflation : les abondons d’animaux explosent, une véritable hécatombe dans la Somme

Dans le sillage de l’inflation et de l’arrivée des vacances, la Société Protectrice des Animaux (SPA) de Poulainville, au nord d’Amiens, assiste à une véritable explosion des abandons animaliers. Une problématique qui s’accentue à la fois par les problèmes économiques et par la période estivale, traditionnellement associée à une hausse de ces tristes événements.

La pression monte à la SPA de Poulainville

Dans le refuge de Poulainville, situé au cœur de la Somme, l’afflux d’animaux délaissés devient critique. En ce moment, une centaine d’animaux, victimes d’abandons, y sont accueillis. Mais les arrivées sont bien trop nombreuses pour le refuge qui ne parvient plus à répondre à toutes les demandes. “On est obligé de faire des choix par ordre de priorité et d’urgence. On n’a pas la possibilité d’absorber toutes les demandes”, déplore Amélie Depoorter, responsable du refuge. Face à une telle détresse animale, les demandes d’abandons s’accumulent désormais sur une liste d’attente interminable.

L’insensibilité et l’irresponsabilité face au bien-être animal

Joëlle Hirret, bénévole déléguée enquêtrice à la SPA, observe avec amertume la situation. “Ça n’évolue pas en fait !”, exprime-t-elle, dénonçant le comportement de certaines personnes qui considèrent toujours les animaux comme des objets, plutôt que des êtres vivants ayant des besoins et des sentiments. Pourtant, Mathieu Scherenne, le chef d’équipe du refuge, n’hésite pas à rappeler l’importance d’être responsable envers ses animaux, même en période de vacances. En effet, de nombreuses locations estivales accueillent volontiers nos amis à quatre pattes.

À lire aussi  Endettement : ces français qui se ruent sur le crédit à la consommation pour boucler les fins de mois

Des Nouveaux Animaux de Compagnie (NACs) de plus en plus délaissés

Malheureusement, la SPA de Poulainville remarque une tendance de plus en plus inquiétante : les abandons de Nouveaux Animaux de Compagnie (NACs). Un fléau qui semble être lié à une contrainte financière : le coût de l’entretien de ces animaux devient souvent trop lourd pour les propriétaires.

Mathieu Scherenne, le chef d’équipe du refuge, affirme : “de nombreux propriétaires ne sont plus en capacité de nourrir ou de soigner leurs animaux”. Il est important de souligner que le rayon “animaux” des supermarchés a connu une hausse de 15% en un an.

Vacances d’été : une hausse alarmante des abandons

Comme chaque été, le scénario est identique : des animaux sont laissés pour compte au moment des départs en vacances. Pour cette année 2023, la hausse est particulièrement inquiétante.

A Brignais (Rhône), une petite chienne de huit mois a été abandonnée, seule et sans collier. Béatrice Tauvel, cheffe animalière de la SPA de Lyon Brignais, recueille des animaux dans cette situation depuis 30 ans. “Même avec les années, on n’arrive pas à se blinder. On a l’impression qu’on ne s’en sort pas”, confie-t-elle.

L’urgence de sensibiliser la population

Depuis le début de juillet, les SPA de Brignais et Dompierre (Ain) ont recueilli plus de 500 animaux, une augmentation de 10% par rapport à l’année dernière. Afin de lutter contre ces abandons, la préfecture Auvergne-Rhône-Alpes ainsi que diverses collectivités se mobilisent pour sensibiliser la population à cette triste réalité.

Il est plus qu’urgent de rappeler que l’adoption d’un animal n’est pas un acte à prendre à la légère, mais un véritable engagement sur le long terme, qui demande du temps, de l’argent et surtout beaucoup d’amour.

À lire aussi  Tesla en France : révolution automobile ou simple coup de pression d’Elon Musk ?

Tags : abandons, animaux, SPA, Poulainville, vacances, inflation, sensibilisation, NACs, responsabilité, engagement.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.