Augmentation salariale : des prévisions qui redonnent espoir pour les petits salaires

Une lueur d’espoir se dessine à l’horizon économique pour les Français. Entre hausses des salaires et baisse de l’inflation, le pouvoir d’achat semble être sur une trajectoire ascendante pour les deux prochaines années.

Une embellie pour le pouvoir d’achat

Selon un rapport économique, social et financier annexé au projet de loi de finances pour 2024, les nouvelles prévoient un futur radieux pour les Français. Effectivement, en 2023 et 2024, leurs salaires connaîtront une croissance plus rapide que l’inflation. Cette année, une hausse impressionnante de 5,3% du salaire moyen est attendue. Si cette progression tend à diminuer, atteignant 3,1% en 2024, l’inflation, elle, devrait connaître une réduction significative, passant de 5,2% en 2022 à 2,6% en 2024.

Optimiste, le gouvernement table sur une évolution positive du pouvoir d’achat des Français de 1,3% en 2023 comme en 2024.

Des actions gouvernementales renforcent cette dynamique

L’exécutif n’est pas en reste dans ce mouvement ascendant. Plusieurs mesures ont été décidées pour amortir le choc de l’inflation et soutenir le pouvoir d’achat. Parmi elles, la hausse de la valeur du point d’indice pour la fonction publique, l’introduction de la prime de partage de la valeur ou encore le bouclier tarifaire pour les prix énergétiques. Ces initiatives injecteraient pas moins de 21,4 milliards d’euros dans l’économie cette année, suivis de 17,5 milliards d’euros en 2024.

L’impact positif des entreprises privées

Les entreprises du secteur privé jouent également un rôle central dans cette embellie. D’après une récente enquête du cabinet PageGroup, les hausses de rémunération des entreprises ont nettement contribué à améliorer le pouvoir d’achat des Français. Avec une prime de partage de la valeur versée par près de 45% des entreprises et des augmentations générales atteignant parfois 4,6%, les efforts des entreprises privées sont indéniables.

Face à l’inflation, les entreprises ont réagi en offrant des augmentations générales et des “mesures salariales complémentaires” adoptées par 60% d’entre elles.

Le revers de la médaille : la survie des entreprises

Alors que les perspectives semblent favorables, la prudence est de mise. Après des grèves intenses et des demandes incessantes de revalorisation salariale, le risque majeur demeure la santé financière des entreprises. Malgré les efforts déployés, un ralentissement économique pourrait avoir des répercussions désastreuses sur l’emploi. Si la hausse des salaires est une excellente nouvelle, il est essentiel de ne pas oublier que derrière ces chiffres se cache une réalité économique plus complexe.

Le chômage de masse pourrait revenir en force en 2024, tout comme les défaillances d’entreprises avec des prévisions alarmantes pour les mois à venir. À ce stade, la question ne sera plus d’augmenter les salaires, mais de survie.

Conclusion : Les Français peuvent se réjouir de l’évolution positive du pouvoir d’achat prévue pour 2023 et 2024. Néanmoins, il reste primordial de maintenir un équilibre pour garantir la pérennité économique de la France et éviter tout risque de retour en arrière.

Tags: Augmentations salariales, pouvoir d’achat, inflation, gouvernement, entreprises privées, économie française, rapport économique, loi de finances 2024, chômage, défaillances d’entreprises.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.