Ce retraité vous explique comment perdre 18000 euros avec son canapé en cuir

Chaque vieux meuble a sa propre histoire, mais celui-ci est une véritable leçon d'argent. Qui aurait pensé qu'un simple canapé en cuir pouvait contenir une fortune et causer un tel désarroi ?

Une mésaventure de 18 000 euros

Un retraité Australien était loin d'imaginer que se séparer de son vieux canapé en cuir le priverait de l'intégralité de ses économies. Derrière cette décision apparemment anodine se cache une perte énorme de 18 000 euros, une somme en liquide soigneusement cachée… sous les coussins du canapé. Malheureusement, malgré une recherche acharnée, retrouver l'acheteur relève du défi.

Quand la rénovation d'intérieur vire au drame

Tout commence lorsque notre retraité du Queensland décide de rafraîchir son intérieur. Le plan ? Se débarrasser de ce canapé en cuir vieillissant pour faire place à un modèle flambant neuf. Pensant avoir vérifié tous les recoins du canapé, il choisit de conserver seulement deux morceaux, croyant que ses précieuses économies étaient bien à l'abri. Mais la réalité est tout autre. En effet, ce n'était pas le cas, et la partie donnée contenait la somme colossale.

➡️ A lire aussiSenior et pouvoir d'achat : ces niches fiscales méconnues qui vont changer votre vie de retraité

Un don en cuir aux conséquences inattendues

Après quelques tentatives infructueuses de vendre les parties inutiles du canapé en ligne, il se résout à les donner à un magasin d'occasion. Mais le drame se révèle quelques semaines plus tard. En inspectant les parties restantes du canapé, la terrible réalité s'impose à lui : 30 000 dollars australiens ont disparu. Pour couronner le tout, l'acheteur mystérieux n'a pas fourni d'adresse de livraison, rendant la tâche de le retrouver quasi impossible.

Un appel à l'aide sur la toile

Refusant de baisser les bras, le retraité décide de lancer une campagne en ligne, espérant retrouver une trace de son argent ou du moins sensibiliser à son histoire. “Si j'en récupère une partie, je serai content. Mais je crains que tout soit perdu”, partage-t-il, les émotions palpables. Et de rajouter, “Le pire, c'est que je me suis fait ça à moi-même. Je n'arrive pas à croire que j'ai été stupide à ce point.”

En fin de compte, ce récit souligne l'importance de toujours bien vérifier ses possessions avant de s'en séparer. On ne sait jamais ce que l'on peut y trouver !

Tags : , canapé en cuir, économies, négligence, mésaventure, rénovation.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
🚨 Pour ne manquer aucune actualité de cesdefrance.fr (Citoyen en Slip), suivez-nous sur 👉 Google Actualités en ajoutant notre média à vos favoris.
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.