Hubert Falco et l’affaire du “frigo” : il aurait déjeuné pour 64 000 € aux frais du contribuable et devra payer 30 000 €

L’affaire du “frigo” a secoué Toulon et toute la région. Hubert Falco, ancien maire de la ville, a été condamné pour avoir indûment profité de repas et de services financés par le conseil départemental du Var. Découvrez les détails de cette affaire qui a marqué la fin de sa carrière politique.

Un verdict retentissant pour Hubert Falco

Hubert Falco, ancien maire de Toulon et figure politique influente du Var, a vu sa carrière politique s’effondrer suite à une condamnation en appel. Le 14 mai, la cour d’appel d’Aix-en-Provence a confirmé sa peine de cinq ans d’inéligibilité pour recel de détournement de fonds publics. La cour a également réduit sa peine de prison avec sursis à dix-huit mois, une réduction par rapport aux trois ans prononcés en première instance.

L’affaire, surnommée “l’affaire du frigo“, se réfère aux repas que Falco recevait quotidiennement à la cafétéria du conseil départemental du Var. Ces repas, d’une valeur totale de 64 000 euros entre 2015 et 2018, étaient financés par des fonds publics, bien que Falco n’occupait plus de poste officiel au sein du département depuis 2002. La juridiction a également infligé à Falco une amende de 30 000 euros.

Le déroulé des faits : des repas aux frais des contribuables

L’affaire a débuté lorsque des irrégularités ont été découvertes dans les dépenses du conseil départemental du Var. Falco avait l’habitude de déjeuner à la cafétéria du siège du département, où un réfrigérateur lui était réservé. Les repas, payés par le contribuable, étaient préparés par des agents territoriaux, qui s’occupaient également de la livraison de repas à domicile et de services de pressing.

Ces avantages ont été accordés à Falco malgré le fait qu’il ne dirigeait plus le département. En plus des repas, des services de pressing étaient également financés par les fonds publics. Ces pratiques ont été jugées comme un abus de confiance et un détournement de fonds publics, entraînant des poursuites judiciaires.

Les réactions à Toulon

À Toulon, les réactions n’ont pas tardé après l’annonce de la condamnation. La maire actuelle, Josée Massi, a exprimé son intention de terminer le mandat et de préparer les élections municipales de 2026. Elle a rendu hommage à Falco, saluant son parcours politique exceptionnel. Cependant, l’opposition municipale, représentée par Amaury Navarranne du Rassemblement National, a critiqué la gestion actuelle de la ville, appelant à des élections anticipées pour clarifier la situation.

À lire aussi  Euromillions : vous ne croirez jamais la somme ahurissante que ce Français a gagné !

Le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier, a exprimé son soutien à Falco, tandis que Cécile Muschotti, conseillère municipale d’opposition, a appelé à une ère de transparence et d’exemplarité à Toulon. Laure Lavalette, députée du Var et porte-parole du groupe RN, a promis de s’engager pleinement dans la refonte de la ville.

La suite des événements : recours en cassation

L’avocat de Falco, Me Thierry Fradet, a annoncé un pourvoi en cassation pour défendre l’honneur de son client. Ce recours, qui devrait durer environ une année, laisse une incertitude sur l’avenir politique de Falco. Ce délai pourrait permettre à Falco de tenter de se relancer politiquement avant les élections municipales de 2026.

Falco, qui avait réussi à prendre Toulon à l’extrême droite en 2001, régnait depuis sans contestation. Son éventuel retour en politique dépend désormais de l’issue de ce pourvoi. En attendant, la bataille pour sa succession est déjà lancée, avec plusieurs candidats potentiels se positionnant pour les prochaines élections municipales.

Marc Giraud également condamné

Marc Giraud, ancien président du conseil départemental du Var et allié de Falco, a également été condamné par la cour d’appel d’Aix-en-Provence. Il a écopé de onze mois de prison avec sursis et de cinq ans d’inéligibilité. Giraud, déjà condamné en 2022 pour emploi fictif, avait quitté la vie politique, laissant une place vacante pour de nouvelles candidatures.

Cette double condamnation met en lumière les pratiques douteuses au sein du conseil départemental du Var. Les faits reprochés à Giraud et Falco montrent une gestion des fonds publics peu scrupuleuse, marquant un tournant dans la politique locale.

Un coup d’arrêt pour la carrière politique de Falco

Avec cette condamnation, Hubert Falco voit sa carrière politique s’arrêter brutalement. Son soutien à Emmanuel Macron et son passage du parti Les Républicains à la majorité présidentielle n’auront pas suffi à le protéger des conséquences de ses actes. La confirmation de l’inéligibilité en appel est une sanction sévère qui empêche tout retour immédiat en politique.

À lire aussi  Épargne salariale en crypto : bientôt disponible en France ?

Les Toulonnais, qui avaient élu Falco à plusieurs reprises, voient désormais leur ancien maire sous un jour différent. L’affaire du “frigo” restera une tache indélébile sur son parcours politique. En attendant la décision de la cour de cassation, la vie politique à Toulon se prépare à de nouveaux bouleversements.

Vers une nouvelle ère pour Toulon

La condamnation de Falco ouvre la voie à une refonte de la gouvernance à Toulon. Les élections municipales de 2026 seront l’occasion pour les candidats de proposer de nouvelles visions pour la ville. Les acteurs politiques locaux devront faire preuve de transparence et de probité pour regagner la confiance des citoyens.

Les Toulonnais, quant à eux, attendent des dirigeants qui sauront gérer la ville avec intégrité et efficacité. La fin de l’ère Falco marque le début d’une nouvelle page pour Toulon, avec l’espoir d’un avenir politique plus transparent et respectueux des fonds publics.

L’affaire du “frigo” reste un rappel important de l’importance de l’éthique en politique. Les élus doivent être responsables et transparents dans la gestion des fonds publics pour préserver la confiance des citoyens et assurer une gouvernance efficace.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.

Laisser un commentaire