Immobilier en baisse : les prix chutent enfin dans l’ancien – Un tournant majeur pour les investisseurs !

L’heure est au changement dans le marché immobilier français. Après une période de hausse constante, les prix de l’immobilier ancien connaissent une baisse significative, une première depuis 2015. Cette évolution marque un tournant pour les investisseurs immobiliers et les primo-accédants, offrant de nouvelles opportunités dans un marché en pleine mutation.

Simulez votre capacité d’emprunt !

Paris franchit un seuil symbolique : moins de 10 000 €/m²

Paris, symbole de l’immobilier de luxe, montre des signes évidents de ce retournement de tendance. Le prix moyen au mètre carré dans la capitale est descendu sous la barre des 10 000 euros, se situant précisément à 9 920 euros fin novembre. “Cette tendance baissière devrait se poursuivre”, selon Elodie Frémont, présidente de la commission statistiques des Notaires du Grand Paris. Cette baisse, inédite depuis 2019, est un indicateur fort pour le marché.

Un phénomène national : Baisse généralisée des prix

L’indice Notaires-Insee, référence du secteur, confirme ce phénomène à l’échelle nationale. On observe une réduction des prix de l’immobilier ancien de 1,8% au troisième trimestre, comparé à l’année précédente. Cette baisse est d’autant plus remarquable qu’elle succède à des hausses de 2,7% et 0,5% aux deux premiers trimestres de 2023.

Tous les segments du marché, maisons comme appartements, et toutes les régions sont impactés, avec une baisse plus marquée en Île-de-France (-5,3%).

L’Île-de-France en première ligne : Une chute notable

L’Île-de-France, en particulier, se distingue par une diminution plus prononcée. Tant la petite couronne (-6%) que la grande couronne (-4%) sont touchées. De façon plus alarmante, le volume des transactions a chuté de 34%, atteignant son niveau le plus bas.

À lire aussi  Chauffage à pellets : combien faut-il de sacs de granulés bois pour tenir un hiver entier

Simulez votre capacité d’emprunt !

Les raisons d’une baisse historique

Cette inversion de tendance s’explique principalement par l’augmentation rapide des taux d’intérêt. Cette hausse a exclu de nombreux acquéreurs, en particulier les primo-accédants. “Nous pourrions être face à une crise prolongée”, prévient Elodie Frémont, faisant écho aux sommets historiques post-pandémie.

Une baisse qui s’annonce durable

Elodie Frémont n’est pas la seule experte à anticiper une baisse durable. Loïc Cantin, président de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim), confirme : “C’est la plus forte décélération des ventes de logements anciens depuis l’après-guerre.” Les perspectives pour 2024 suggèrent un réajustement des prix si les taux d’intérêt se stabilisent. Thomas Lefèvre, directeur scientifique de MeilleursAgents, ajoute : “Cette baisse des prix va s’accélérer dans les prochains mois.”

Simulez votre capacité d’emprunt !

À lire aussi  RSA : voici le nouveau montant que vous recevrez de la CAF le 5 Février 2024

La situation actuelle du marché immobilier ancien offre une fenêtre d’opportunité pour les investisseurs et les acheteurs à la recherche de bonnes affaires. Cette baisse historique pourrait redynamiser le marché et créer de nouvelles dynamiques pour les années à venir.

Tags associés : immobilier, marché immobilier, baisse des prix, investissement immobilier, tendance du marché, prix de l’immobilier, Île-de-France, Paris, taux d’intérêt, primo-accédants, achat immobilier.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.