Nouveau coup dur pour les propriétaires : la taxe sur les abris de jardin va exploser en 2024

Le réveillon du Nouvel An 2024 pourrait s’avérer amer pour de nombreux propriétaires français. En effet, une augmentation conséquente de la taxe sur les abris de jardin est prévue. Cette taxe, qui concerne toutes les constructions de plus de 5 m² ne nécessitant pas de fondations, va connaître sa huitième hausse consécutive. Une évolution qui ne manquera pas de faire grincer des dents.

Une taxe méconnue mais pesante pour les propriétaires

Depuis le 1er mars 2012, la taxe d’aménagement, plus communément appelée “taxe abri de jardin”, s’applique. Indexée sur l’indice du coût de construction, elle a enregistré des augmentations successives ces dernières années. Le dernier ajustement annoncé, prévu pour 2024, s’élève à +3,4%, une hausse moins marquée que les +8% de 2023 ou les +7% de 2022, mais toujours significative.

Des chiffres qui interpellent

Cette nouvelle hausse se traduit par des montants record pour les propriétaires : 1038 euros en Île-de-France et 916 euros pour le reste du territoire. Ces chiffres représentent des bases forfaitaires, sur lesquelles sera calculé le montant réel de la taxe, en fonction de la surface de l’abri de jardin et des taux fixés par les collectivités locales.

“Une facture salée pour un abri de jardin de 10 m² qui coûte entre 2000 et 8000 euros, pose et fondations comprises.”

Comment est calculée cette taxe ?

Pour comprendre l’impact de cette augmentation sur votre portefeuille, il faut se pencher sur le mode de calcul de cette taxe. Il faut multiplier la base forfaitaire par la surface de l’abri de jardin, puis par les taux fixés par les communes, départements et régions. Les montants varient donc sensiblement d’une localité à l’autre. Par exemple, à Lacanau, la taxe pour un abri de 10 m² atteindra 558 euros en 2024, contre 602 euros au Touquet.

À lire aussi  Construire et protéger son patrimoine : stratégies efficaces pour une épargne et gestion de fortune réussie

Qui est concerné et quelles constructions ?

Cette taxe ne concerne pas uniquement les abris de jardin, mais également d’autres types de constructions telles que les extensions, les piscines, les serres ou les cabanons, dès lors qu’ils dépassent les 5 mètres carrés et 1,80 mètre de hauteur sous plafond. Les terrasses et pergolas, étant découvertes, échappent à cette taxe.

Une hausse basée sur l’indice du coût de la construction

L’augmentation de la taxe est directement liée à l’indice du coût de la construction des immeubles à usage d’habitation, publié par l’Insee. En 2023, cet indice a connu une hausse de 3,4%, entrainant ainsi l’augmentation de la valeur annuelle par mètre carré de la taxe.

Comment savoir combien vous paierez ?

Le calcul peut sembler complexe, mais il est essentiel pour anticiper le coût de votre projet. En multipliant la surface taxable de la construction par la valeur annuelle par mètre carré et par les taux votés par les collectivités territoriales, vous obtiendrez le montant de la taxe à payer. Un simulateur est disponible sur le site du ministère de la Transition écologique pour vous aider dans ce calcul.

À lire aussi  DPE : la réforme pour les petits logements sera effective en juillet 2024

Une taxe unique, pas un abonnement

Il est important de souligner que cette taxe n’est à payer qu’une seule fois, lors de l’autorisation de construire. Le paiement s’effectue en une ou deux échéances, selon le montant total de la taxe.

En conclusion, la hausse de la taxe sur les abris de jardin en 2024 s’annonce comme un nouveau fardeau financier pour les propriétaires français. Cette mesure, bien que destinée à financer des équipements publics, suscite des inquiétudes légitimes quant à son impact sur les budgets des ménages.

Tags associés à l’article : taxe abri de jardin, hausse taxe 2024, propriétaires, taxe d’aménagement, coût construction, immobilier, fiscalité locale, aménagement extérieur, constructions jardin.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.