Suppression du chèque énergie : Gabriel Attal est très clair, le gouvernement compte…

La rumeur sur la disparition du chèque énergie démentie

Un vent de panique a récemment soufflé chez les bénéficiaires du , alimenté par les propos du ministre délégué aux Comptes publics, Gabriel Attal. Le 13 juillet, lors de son passage sur RTL, il a évoqué la fin des mesures exceptionnelles de soutien du pouvoir d'achat en contexte de crise de l'. Ses paroles ont été interprétées comme une annonce de suppression du chèque énergie par certains. Pourtant, il s'avère que ce n'est pas le cas.

Les journalistes de “Merci pour l'info” ont contacté le cabinet de Gabriel Attal pour éclaircir la situation. L'équipe du ministre a précisé qu'il parlait des “chèques exceptionnels” et non du chèque énergie, une aide précieuse pour 6 millions de foyers modestes.

🔎 Le sujet chaud du momentChèque énergie Août 2023 : nouvelle vague d'envoi cette semaine pour ces départements

Les vrais changements pour vos factures d'énergie

Alors que la polémique sur la suppression du chèque énergie a été éteinte, il ne faudrait pas négliger d'autres décisions impactant les consommateurs. Les tarifs réglementés de l'électricité subiront une augmentation de 10 % dès le 1er août. Cette décision s'ajoute à deux autres augmentations notables de 4 % en 2022 et de 15 % en début d'année 2023. Ainsi, le tarif réglementé de vente de l'électricité a connu une hausse globale de 31 % depuis 2021.

Gabriel Attal a également annoncé la fin progressive du bouclier tarifaire sur les prix de l'électricité. Cela signifie que, d'ici fin 2024, les protections contre les hausses rapides des tarifs de l'électricité seront progressivement retirées.

Une lueur d'espoir : le ralentissement de l'inflation

Parmi les nouvelles qui secouent le portefeuille des Français, une éclaircie mérite d'être mentionnée. L'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a révélé un ralentissement de l'inflation. Les prix à la consommation ont augmenté de 4,5 % en juin, contre 5,1 % le mois précédent. Une tendance qui pourrait, espérons-le, se poursuivre dans les mois à venir.

Malgré les rumeurs et les inquiétudes, il semble que le chèque énergie, une bouée pour de nombreux foyers, reste en place pour le moment. Mais les consommateurs devront faire face à d'autres défis financiers, notamment l'augmentation des tarifs de l'électricité.

Liste de tags associés à l'article : Chèque énergie, Gabriel Attal, Inflation, Tarifs électricité, Pouvoir d'achat.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
🚨 Pour ne manquer aucune actualité de cesdefrance.fr (Citoyen en Slip), suivez-nous sur 👉 Google Actualités en ajoutant notre média à vos favoris.
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.