Rénovation énergétique : le Gouvernement refuse la générosité familiale

Dans un contexte où la rénovation énergétique devient une priorité nationale, une proposition audacieuse du Sénat vient de se heurter à un mur : le refus du Gouvernement. Un amendement prometteur, porté par le sénateur Jean-François Husson, visait à encourager les donations intrafamiliales pour financer ces travaux. Mais pourquoi cette idée a-t-elle été écartée ? Et quels sont les mécanismes existants pour soutenir la rénovation énergétique ?

Demandez vos devis

Une proposition audacieuse rejetée par le Gouvernement

L’amendement adopté par le Sénat, sous l’impulsion de Jean-François Husson, visait à exonérer de droits de succession les donations jusqu’à 100 000€ destinées à la rénovation énergétique. “Et si la solidarité intrafamiliale finançait la rénovation énergétique ?” s’interrogeait le sénateur. Cette mesure aurait permis d’utiliser ces fonds, dans les six mois, pour l’acquisition, la construction ou la rénovation d’une résidence principale, éligibles notamment à MaPrimeRénov’.

Les raisons d’un refus

Jean-René Cazeneuve, rapporteur général du budget à l’Assemblée nationale, a fermement rejeté cette proposition. Selon lui, deux dispositifs existants, l’abattement de plus-value de cession et la révision de l’éco-PTZ, répondent déjà à ces objectifs.

“Ces dispositifs sont suffisants et adaptés”, affirme-t-il, écartant de fait l’amendement.

Avec la perspective du recours à l’article 49.3, cette proposition ne trouvera pas d’autre espace pour revenir dans les débats parlementaires.

À lire aussi  Le Pradet : quand le Mondial de la Moule se transforme en Mondial de la Mouche

Alternatives et dispositifs en place

Malgré ce rejet, plusieurs dispositifs encouragent déjà la rénovation énergétique. L’abattement de plus-value sur les terrains à bâtir et les immeubles en reconstruction est un levier important. De même, l’éco-PTZ, un prêt à taux zéro révisé, constitue un soutien financier significatif pour les propriétaires désireux de rénover leur habitation.

L’impact de cette décision

Cette décision gouvernementale soulève des questions importantes. Quelle place pour l’innovation législative dans le domaine de l’écologie ? Et comment équilibrer les besoins en financement de la rénovation énergétique avec les contraintes budgétaires ? Ce débat illustre la complexité des enjeux liés à la transition énergétique.

À lire aussi  Toulon : la foudre frappe une maison qui prend feu, deux personnes évacuées en urgence lors d'un orage dans le Var

Demandez vos devis

Tags associés à l’article : Rénovation énergétique, Gouvernement, Donation, Sénat, Jean-François Husson, Jean-René Cazeneuve, MaPrimeRénov’, Eco-PTZ, Transition énergétique.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité

Consultant indépendant en technologies liées à la construction et l’habitat. Avec +20 ans d’expérience dans le domaine, je suis passionné par l’innovation et l’amélioration des solutions énergétiques durables pour les bâtiments et les maisons. Mon objectif est d’aider mes clients à construire des infrastructures écoénergétiques efficaces pour un avenir plus vert et plus propre.