Sécuriser son patrimoine : faut-il mettre son argent dans plusieurs banques ?

La sécurité de son patrimoine est une préoccupation majeure pour les épargnants et investisseurs. Face aux incertitudes économiques, nombreux sont ceux qui cherchent à mettre leur argent à l'abri en diversifiant leurs avoirs. Alors, faut-il choisir plusieurs banques pour sécuriser son patrimoine ?

Les risques liés à la concentration des avoirs dans une seule banque

L'une des principales craintes des épargnants est celle de la défaillance d'une . Si cette dernière devait faire faillite ou connaître de graves difficultés financières, cela pourrait avoir des conséquences néfastes sur leurs économies. Ainsi, opter pour plusieurs établissements bancaires peut aider à réduire ce risque.

Un plafond de garantie des dépôts limité

Toutefois, il convient de nuancer ce scénario noir : un mécanisme de garantie des dépôts existe au niveau européen. En France, c'est le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (FGDR) qui assure cette mission. Celui-ci intervient jusqu'à hauteur de 100 000 euros par client et par établissement bancaire.

Ainsi, en cas de faillite d'une banque, un épargnant dont les avoirs totaux ne dépasseraient pas ce seuil serait indemnisé intégralement. Toutefois, si ses dépôts excèdent ces 100 000 euros, il serait alors exposé à un risque de perte sur la partie non garantie.

Les autres inconvénients d'une concentration des avoirs

Même si la probabilité d'une crise grave touchant une banque reste limitée, concentrer ses avoirs auprès d'un seul établissement peut aussi entraîner d'autres désagréments :

  • Un manque de souplesse et de diversification : en étant client d'une seule banque, on se prive de la possibilité de comparer les différentes offres et produits proposés par les concurrents qui pourraient s'avérer plus avantageux selon les profils;
  • Une dépendance uniquement à cette banque : en cas de litige avec l'établissement ou de besoin de concurrence pour négocier des tarifs (par exemple lors d'un achat ), il est plus compliqué d'envisager un changement rapide de banque si tous ses comptes et placements y sont domiciliés.

Diversifier ses placements pour mieux sécuriser son patrimoine

Au-delà du choix du nombre d'établissements bancaires, il est essentiel de bien répartir ses économies et placements entre différents types d'actifs afin de réduire son exposition aux risques financiers. Voici quelques exemples de diversification :

Investir dans les SCPI

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier () constituent une alternative intéressante à l'immobilier physique classique. Elles offrent la possibilité de se constituer un patrimoine immobilier sans les contraintes liées à la gestion locative directe. De plus, elles représentent un investissement moins gourmand en capital et donc plus facilement diversifiable.

Ouvrir des comptes courants dans différentes banques

Cela peut être utile pour bénéficier d'offres promotionnelles (prime à l'ouverture), mais aussi pour disposer d'une certaine souplesse en cas de besoin rapide de liquidités ou de problème technique avec une des banques (fraude sur par exemple).

Miser sur les placements financiers à faible risque et/ou à capital garanti

Pour sécuriser son patrimoine, il est conseillé d'allouer une part importante de ses économies à des placements à faible risque tels que :

  1. Le , qui offre une rémunération certes modeste mais régulière et sans risque de perte en capital;
  2. L'-vie en fonds euros, qui garantit le capital investi et génère un rendement moyen supérieur à celui du livret A;
  3. Les obligations à taux fixe émises par des émetteurs solides (États, entreprises de qualité).

Ces différents moyens permettent ainsi de sécuriser une partie significative de son patrimoine tout en limitant son exposition aux fluctuations et aléas des marchés financiers.

En conclusion : diversifier plutôt que disperser

Faire appel à plusieurs banques pour sécuriser son patrimoine peut être une bonne idée, à condition de ne pas perdre en efficacité et simplicité dans la gestion de ses comptes. Il est recommandé de se concentrer sur la diversification des placements eux-mêmes plutôt que sur celle des établissements bancaires. Enfin, il est important d'être attentif aux frais liés à l'ouverture et à la clôture de comptes ainsi qu'aux coûts de gestion annuels et de transaction de chaque banque afin d'éviter que ceux-ci ne viennent grever inutilement les performances de ses économies.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
🚨 Pour ne manquer aucune actualité de cesdefrance.fr (Citoyen en Slip), suivez-nous sur 👉 Google Actualités en ajoutant notre média à vos favoris.
Denis Chatelin : expert financier

Je suis expert en économie, finance et investissement, passionné par l’analyse des marchés financiers et l’optimisation des investissements. En tant que pigiste, j’aime partager mes connaissances et mes conseils pour aider les lecteurs à prendre des décisions éclairées en matière d’investissement et de finances personnelles. Mon objectif est de rendre l’information financière accessible à tous et d’aider les gens à atteindre leurs objectifs financiers à long terme.