Hausse des prix de l’électricité : réduisez son impact avec cette astuce imparable

Alors que le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire a annoncé une augmentation significative des tarifs de l’électricité dès le 1ᵉʳ février, avec des hausses variant entre 8,6 et 9,8% selon les contrats, de nombreuses familles françaises se retrouvent face à un défi majeur. Cette situation, principalement attribuée à une augmentation des taxes, touche l’ensemble des ménages du pays.

Comprendre sa facture d’électricité : où va votre argent?

La première étape pour naviguer dans ce contexte difficile est de comprendre le détail de sa facture d’électricité. Prenons l’exemple d’une facture théorique de 100 euros. Une portion importante, soit 28 euros, est allouée aux taxes diverses comme la contribution tarifaire d’acheminement (TICFE) et la TVA sur les taxes et sur l’abonnement. Le coût de l’approvisionnement, qui dépend des prix pratiqués par EDF et du marché, représente environ 30 euros. Le transport de l’électricité s’élève à 28 euros, les efforts et coûts commerciaux à sept euros, laissant finalement une marge de deux euros pour l’opérateur. Il est essentiel de noter que l’État prend encore à sa charge une partie de cette taxe, à hauteur de cinq euros.

Les fournisseurs alternatifs : une solution pour réduire sa facture?

Les fournisseurs alternatifs offrent des tarifs généralement 20% inférieurs au tarif bleu d’EDF. Leur secret? Ils achètent une grande partie de leur électricité sur les marchés de gros, où les prix ont chuté de 30% en un an. Cette baisse substantielle du coût de la matière première leur permet de proposer des offres attractives. Cependant, il existe un risque: en cas de hausse soudaine des prix, le gouvernement n’intervient que sur les tarifs réglementés d’EDF, laissant les clients des fournisseurs alternatifs potentiellement exposés.

À lire aussi  Succession : Quel est le délai pour toucher une pension de réversion ?

Être “hyper agile” est crucial pour optimiser sa facture d’électricité. Cela implique de surveiller régulièrement les tarifs et de basculer vers un fournisseur alternatif au bon moment, avant de potentiellement revenir vers EDF. Toutefois, cette gymnastique tarifaire n’est pas à la portée de tous.

La sobriété énergétique : une réponse accessible à tous

Pour ceux qui préfèrent une approche moins complexe, la sobriété énergétique reste une option viable. Des gestes simples comme porter un col roulé pour réduire le chauffage ou décaler l’utilisation de la machine à laver en pleine nuit peuvent générer des économies conséquentes. En moyenne, ces efforts de sobriété permettent de réaliser 8% d’économies sur la facture, neutralisant ainsi l’impact de la hausse annoncée par rapport à 2018.

En ces temps de crise économique, comprendre et agir sur sa consommation d’énergie devient une nécessité pour de nombreux ménages français. L’augmentation des tarifs de l’électricité n’est pas une fatalité, et avec les bonnes informations et stratégies, chacun peut trouver des moyens de réduire son impact financier.

💡 Conseils pour améliorer votre pouvoir d’achat immédiatement :

Tags : économie, électricité, hausse des prix, fournisseurs alternatifs, sobriété énergétique, facture d’électricité, Bruno Le Maire, gouvernement français, taxes, TICFE, TVA, EDF, marché de gros, consommation d’énergie

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.