Immobilier locatif : quelles charges pouvez-vous répercuter sur le prix du loyer ?

Vous êtes et mettez votre bien en location ? Savoir quelles charges peuvent être répercutées sur votre locataire est essentiel. La législation française détaille minutieusement ce que vous pouvez récupérer ou non, adapté à la nature du bail, meublé ou non.

Renégociez votre assurance de prêt

Les charges récupérables : un cadre légal bien défini

Dans le cadre de la copropriété, de nombreuses dépenses telles que l'eau, le , le nettoyage des parties communes ou encore le fonctionnement de l'interphone sont partagées entre les copropriétaires. Ces frais, ainsi que le paiement du du gardien, font partie des charges récupérables que vous pouvez demander à votre locataire de rembourser. Ces charges concernent les services rendus, l'entretien courant du logement, et certaines taxes spécifiques.

Quid des charges non récupérables ?

Le locataire a la responsabilité de l'entretien courant du logement, y compris les joints de la baignoire et le nettoyage de la VMC. Les réparations majeures, comme le changement de chaudière, restent à votre charge. Pour les parties communes, les petites réparations et l'entretien régulier incombent également au locataire.

Renégociez votre assurance de prêt

La répartition des frais de gardien : une question de tâches

Les charges liées au gardien dépendent de ses attributions. Si celui-ci s'occupe de l'entretien et des poubelles, 75% des frais sont répartis sur le locataire et les 25% restants sur vous. Pour un gardien dédié uniquement à l'entretien ou aux poubelles, la répartition est de 40% pour le locataire et 60% pour le propriétaire. Si c'est une entreprise externe qui s'en charge, le locataire assume l'intégralité des frais.

Le cas spécifique des locations meublées

Concernant les locations meublées, vous êtes tenu de fournir le mobilier nécessaire et de remplacer les éléments défectueux, y compris certains appareils électroménagers. En cas de défaillance, vous devez agir rapidement, idéalement sous quarante-huit heures. Les taxes comme celle d'enlèvement des ordures ménagères peuvent être réclamées au locataire si le bail le spécifie. Vous pouvez opter pour un forfait ou une provision de charges, avec la particularité que le forfait reste fixe, tandis que la provision est ajustable en fin d'année.

En cas de non-paiement des charges, vous disposez de trois ans pour exiger le règlement. Pour les litiges, il est possible de déduire ces charges de la caution ou de recourir à la justice. Une gestion claire et légale des charges récupérables est donc cruciale pour prévenir tout conflit.

Renégociez votre assurance de prêt

Conclusion

En tant que propriétaire, connaître et comprendre les charges récupérables vous permet d'assurer une gestion saine et équitable de votre bien . Veillez à bien définir ces charges dans le contrat de location et à suivre les procédures légales pour leur récupération. Une relation locative harmonieuse dépend de cette transparence et de cette compréhension mutuelle.

Si vous êtes un Citoyen en Slip, aidez-nous à grandir !

Denis Chatelin : expert financier

Je suis expert en économie, finance et investissement, passionné par l’analyse des marchés financiers et l’optimisation des investissements. En tant que pigiste, j’aime partager mes connaissances et mes conseils pour aider les lecteurs à prendre des décisions éclairées en matière d’investissement et de finances personnelles. Mon objectif est de rendre l’information financière accessible à tous et d’aider les gens à atteindre leurs objectifs financiers à long terme.