Linky : cet usager a gagné son procès, Enedis contraint de retirer son compteur

Joseph Cascina, un habitant de la Loire, a marqué un tournant dans l’histoire des compteurs Linky. Après une lutte de trois ans et demi, il a finalement remporté son combat juridique contre Enedis, obtenant le retrait de son compteur Linky pour cause d’électrosensibilité. Un jugement rendu par le tribunal de Saint-Etienne en janvier 2023, puis confirmé en appel à Lyon en novembre, s’appuie sur un certificat médical du professeur F. Celui-ci diagnostique chez M. Cascina des symptômes pouvant relever d’un syndrome d’hypersensibilité électromagnétique.

« Lors de l’appel à Lyon, les trois juges ont estimé qu’on est face à un symptôme qui juridiquement est justifiable […] et qu’Enedis, qui a une mission de service public, doit protéger les usagers dans le cadre du principe de précaution », rapporte Denis Nicolier, membre du collectif Stop Linky 5G Loire.

Le compteur Linky, entre controverses et incertitudes scientifiques

Le compteur Linky, introduit en 2015, continue de susciter des débats houleux. Au-delà des pannes et des augmentations de factures, des préoccupations majeures concernent la santé publique. Des associations comme Robin des Toits et PRIARTEM pointent du doigt les ondes émises par la technologie CPL (Courant Porteur en Ligne) utilisée par ces compteurs. Selon eux, ces ondes seraient préjudiciables à la santé humaine. Par contraste, Enedis affirme que les ondes émises par les compteurs Linky sont comparables à celles émises par des téléphones portables ou des fours à micro-ondes.

« C’était devenu infernal », confie Joseph Cascina à France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, évoquant des sifflements constants dans sa tête depuis l’installation du compteur Linky à son domicile.

Un précédent juridique majeur

Cette affaire pourrait marquer un précédent important. En novembre 2020, la Cour d’appel de Bordeaux avait déjà épinglé Enedis, affirmant qu’aucune législation n’obligeait l’installation des compteurs Linky chez les particuliers. La cour avait également exigé la mise en place de filtres pour protéger les usagers des champs électromagnétiques. Le cas de Joseph Cascina soulève la question du principe de précaution, obligeant les administrations à agir en prévention de risques graves pour la santé publique, même en l’absence de certitudes scientifiques.

À lire aussi  Comment obtenir un gazon parfait et sans efforts en plein été ?

Renégociez votre assurance de prêt immobilier

Le dilemme de l’électrosensibilité

L’électrosensibilité demeure un phénomène controversé. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaît l’existence des symptômes associés, bien que le lien de causalité avec les ondes ne soit pas scientifiquement établi. Les symptômes décrits incluent fatigue, nausées, palpitations cardiaques, et dans le cas de M. Cascina, des sifflements aigus permanents. Cette affaire rappelle celle du personnage de Chuck dans la série “Better Call Saul”, souffrant de symptômes similaires en présence d’appareils émettant des ondes.

Enedis face à une contestation grandissante

Le cas de Joseph Cascina n’est pas isolé. D’autres clients d’Enedis ont exprimé des inquiétudes similaires concernant les compteurs Linky. Une cliente rapporte, par exemple, avoir ressenti des maux de tête, des vertiges et même des paralysies depuis l’installation de son compteur il y a cinq ans, des symptômes confirmés par ses médecins comme relevant d’une sensibilité aux ondes.

À lire aussi  Hausse des pensions de retraite en Février : faites-vous partie des bénéficiaires ?

« Lors de l’appel à Lyon, les trois juges ont estimé qu’Enedis doit protéger les usagers dans le cadre du principe de précaution », souligne France 3.

Cette décision judiciaire ouvre désormais une brèche pour tous ceux qui se disent affectés par les compteurs Linky, offrant un espoir de reconnaissance et de prise en compte de leurs préoccupations.

En conclusion

La victoire de Joseph Cascina contre Enedis est plus qu’une affaire individuelle. Elle symbolise une reconnaissance juridique des risques potentiels liés aux nouvelles technologies et met en lumière la responsabilité des entreprises dans la protection de la santé publique. Ce jugement pourrait encourager d’autres électrosensibles à faire valoir leurs droits, modifiant potentiellement le paysage juridique autour des technologies émergentes.

Renégociez votre assurance de prêt immobilier

Tags associés à l’article : Linky, Enedis, électrosensibilité, santé publique, technologie, justice, principe de précaution, compteurs intelligents, champs électromagnétiques, environnement, droits des consommateurs.

Cet article a été partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Merci de contribuer à sa viralité 👇
Cesdefrance.fr est un média approuvé par Google Actualité.
Ajoutez Cesdefrance.fr à votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !
inscription Google actualité
Charlie Antona

Je suis consultante en marketing je passer des heures à élaborer des stratégies. En dehors de mon travail mes amis m’appellent “la reine des bons plans”, vous me trouverez probablement en train de faire du shopping car j’adore fouiner pour trouver les meilleures affaires.